samedi 25 juin, 2022

Danse : Tours Métropole va financer le CCNT pour 3,7 millions d’euros

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le nouveau CCNT (Centre Chorégraphique National de Tours) doit voir le jour sur le site des Casernes Beaumont-Chauveau d’ici 2023, dans la partie ouest de la ville. Ce nouveau lieu doit remplacer l’actuelle salle étroite (180 places) qui abrite les équipes du chorégraphe Thomas Lebrun à proximité du quartier Maryse Bastié.

Le projet, sorti des cartons par l’ancienne majorité municipale sous Christophe Bouchet, est repris depuis 2020 par l’équipe d’Emmanuel Denis et notamment l’adjoint à la culture Christophe Dupin. Entre temps, en raison d’un avis contraire de l’architecte des bâtiments de France sur les parois de briques prévues à l’origine, le coût du projet est passé à 15,6 millions d’euros (une augmentation de 2,3 millions).

Quoiqu’il en soit le chantier est attendu. Le bâtiment confié à l’architecte Lina Ghotmeh permettra au Centre Chorégraphique de bénéficier d’une grande salle de 450 places, ainsi qu’un plateau de 150 places, un autre studio pour assurer les activités de résidence et d’ateliers et un hébergement pour les artistes intégrés.

Scène nationale, le CCNT dépasse ainsi le cadre de la seule ville de Tours, c’est pourquoi les élus métropolitains ont voté à l’unanimité ce mercredi soir le financement des travaux à hauteur de 3 706 000 d’euros. De son côté la Région avait validé un investissement de 3 100 000 euros, tandis que le Ministère de la Culture via la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) s’est engagé à un financement de 4 457 000 €, ainsi que de 540 000 euros au titre de la Dotation de soutien à l’investissement local. La ville de Tours prenant à sa charge les 3 797 000 euros restants.

La délibération a également permis de lancer le débat sur le fonctionnement du lieu. Les dépenses vont forcément augmenter au regard de la nouvelle envergure du centre. Aujourd’hui ces coûts sont assumés par la ville de Tours. L’adjoint à la culture de Tours, Christophe Dupin, en a ainsi profité pour rappeler que le CCNT répondait aux critères d’équipement d’intérêt métropolitain. Sans fermer la porte à une prise en charge du futur fonctionnement, le président de Tours Métropole Frédéric Augis a indiqué que la question sera abordée en conférence des maires, mais qu’il faudrait dans un premier temps faire en sorte que ces coûts de fonctionnement soient stabilisés.            

Mathieu Giua

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Recherche

Suivez l'actualité en temps réel

À noter dans vos agendas

  • Agenda

Articles populaires

Agenda
Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !