lundi 5 juin, 2023

A Tours, deux places du centre-ville devraient bientôt changer de visage

Ces dernières années, plusieurs places de Tours ont bénéficié de travaux destinés à leur donner un nouveau look. Sur la période 2014-2020 – avec la droite au pouvoir – on peut notamment citer le chantier de rénovation de la Place Coty de Tours-Nord et surtout la transformation de la Place Châteauneuf du Vieux-Tours, où jolis pavés, végétation et bancs ont remplacé un parking.

Le mouvement se poursuit depuis 2020 avec quelques travaux Place Dublineau du côté de Velpeau mais surtout la reconfiguration totale de la Place du Grand Marché dite Place du Monstre, piétonne depuis le milieu de l’année 2021.

Lors de ses vœux à l’Opéra de Tours mercredi 11 janvier, le maire de Tours Emmanuel Denis a annoncé d’autres envies de travaux sur des places emblématiques de la ville. Ainsi, dans le courant de l’année 2023, l’élu compte lancer deux consultations qui serviront à élaborer des projets pour la Place de la Résistance et la Place Anatole France.

Située à proximité immédiate de la Rue Nationale, la première est un espace commerçant carré avec un parking en son centre, qui peine parfois à retenir le monde, sauf peut-être pour certains événements comme le Marché de Noël. La seconde aurait besoin d’un coup de rafraîchissement après les travaux du quartier Porte de Loire car, malgré des événements fréquents, elle est assez froide. Des 3 sites du Marché de Noël de Tours c’est d’ailleurs celui qui fonctionne le moins.

Emmanuel Denis l’a bien précisé dans son discours : pour l’instant rien n’est arrêté. On ne peut par exemple pas dire que le parking de la Place de la Résistance va disparaître. D’autant que les aménagements réalisés dépendront aussi du budget disponible pour les chantiers. On n’en saura donc pas plus avant plusieurs mois.

Par ailleurs, le maire de Tours a indiqué qu’un projet de végétalisation de la Place Choiseul verrait le jour au cours de l’année 2023, et qu’un travail similaire serait fait pour le Carrefour de Verdun. On aura aussi bientôt lus de détails sur le projet du Haut de la Tranchée. En revanche, depuis le renoncement au tram Boulevard Béranger il n’est plus du tout question de transformer la Place Jean Jaurès où la municipalité envisageait de réduire la circulation automobile voire de supprimer les fontaines (ce qui avait fait polémique).

Olivier Collet

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !