Vie locale

Le violeur en série présumé de Tours s'est suicidé

Il ne sera donc jamais jugé.

L'affaire avait été très commentée le mois dernier : après les agressions sexuelles de trois Tourangelles ayant une vingtaine d'années, un père de famille de 46 ans originaire de St Branchs avait été interpellé. Confondu par son empreinte ADN retrouvée sur deux des victimes, il niait les faits. Il n'était jusque-là pas connu des services de police.

Après son arrestation, le suspect avait été placé dans une unité psychiatrique du CHU Trousseau à Chambray, notamment parce qu'il avait évoqué son intention de mettre fin à ses jours... Peu de temps après, il s'en était évadé en passant par le faux plafond, avant d'être rattrapé quelques heures plus tard par les gendarmes.

Transféré depuis à Fleury-les-Aubrais (Loiret), dans une unité encore plus sécurisée, il était surveillé de près... Cela n'a pas empêché son suicide, par pendaison. Les faits remontent à vendredi dernier mais n'ont été révélés que ce mardi par la NR et France Bleu. Le parquet de Tours que nous avons contacté n'a pas encore donné suite.

Ce décès marque en tout cas la fin de l'action judiciaire. L'homme, qui risquait de comparaître devant une cour d'assises, ne sera jamais jugé et ses victimes potentielles n'auront pas d'explications.