Vie locale

Habiter près du tram de Tours, ça peut coûter cher

Une étude fait le point sur les prix de l'immobilier autour des stations.

Avec son enquête sur les prix de l'immobilier en fonction des arrêts de tram ou de métro réalisée dans plusieurs villes dont Tours pour la première fois, le site meilleursagents.com enfonce quelques portes ouvertes. Ainsi, sans surprise, c'est dans un rayon de 400m autour de Jean Jaurès que les prix des appartements sont les plus élevés, comparé aux 28 autres stations de la ligne (2 765€ du m² en moyenne et 11€30 le m² pour les loyers). Sans surprise également, habiter près de Nationale, Gare de Tours, Place Choiseul ou Anatole France expose à des loyers conséquents et des prix d'achats bien plus élevés que la moyenne départementale, légèrement supérieure aux 2 000€ du m².

On ne tombe pas des nues non plus en apprenant que c'est au Beffroi, vers la Rabière de Joué-lès-Tours ou la station Rotière que les prix sont les plus faibles (1 622€ le m² à l'achat pour Rotière, 8€90 pour le loyer moyen au m²). Plus surprenant en revanche, les prix élevés vers le Lycée Jean Monnet (2 371€ le m² à l'achat, tandis que les loyers restent faibles).

Les loyers les plus bas se situent à Tours Nord, vers Monconseil (8€50, et malgré des prix d'achat élevés proches des 2 500€ le m²) et ils s'envolent à hauteur de la Fac des Deux-Lions, là-encore sans grande surprise car les petites surfaces pour les étudiants se monnaient fréquemment à prix d'or.

Bref, voilà un indicateur potentiellement utile pour se faire une idée des prix mais qui peut aussi cacher de grandes disparités entre les biens et leur qualité, surtout dans un rayon de 400m. En tout cas, ces chiffres confirment que globalement le tram est un atout qui permet de faire grimper les prix, y compris dans les quartiers majoritairement composés de logements sociaux (mêmes prix de loyers pratiquement entre le Sanitas et l'hyper centre de Tours selon le site).