Vie locale

Les Farmers tracent leur route

Le food-truck s’est en partie sédentarisé aux lacs d’Hommes mais continue à sillonner la région.

Il y a presque un an, on avait croisé l’équipe de Freshy Farmer aux Années Joué de Joué-lès-Tours, on avait pris un burger, on avait vu qu’ils passeraient l’été au bord des lacs d’Hommes et on avait trouvé ça chouette. En 2016, l’entreprise de Jean-François, et Elodie (+ Christophe le cuisinier) a fait des petits « pour être à trois endroits en même temps » et a été rebaptisée Les Farmers. Le food-truck est toujours là mais on ne le verra plus devant la Fac des Tanneurs ou dans les zones industrielles de l’agglo de Tours qui n’ont pas forcément adopté le concept. Désormais, il fera donc le tour des événements de la région (Les Années Joué - bis, Terres du Son, la Fête de la Gloriette, les 24h du Mans…) ou se garera en pleine campagne pour des événements privés type mariage.

Bref, le meilleur moyen d’être certain de croiser Les Farmers à toute heure c’est d’envisager de piquer une tête aux lacs d’Hommes du 10 juin au 4 septembre, là où ils ont posé leurs containers maritimes transformés en restau-guinguette : « on a même l’autorisation d’ouvrir toute l’année, donc on le fera peut-être à Pâques en 2017 si il fait beau » explique Elodie, en charge de la communication de la petite structure tourangelle dont l’histoire débute réellement en 2011 avec la création d’un chalet mobile en bois pour proposer de la restauration ambulante ce qui entraîne la création du concept Mousse Café dédié aux marchés en 2012 (et toujours en activité aujourd’hui).

2 prix au concours Créa Campus plus tard, le projet prend de l’ampleur et le food-truck Freshy Farmer fait ses premiers tours de roue en 2014 : « on a eu de nombreuses demandes pour louer la structure » se souvient Elodie qui affiche la nouvelle ambition du trio : « devenir leaders sur la restauration mobile et grappiller des parts de marché aux traiteurs ». D’ailleurs, c’est désormais à 3 qu’ils pilotent leur aventure, depuis l’arrivée de Tristan : « c’était notre assureur… et ami. Il s’occupe désormais de la partie commerciale, les achats, la négoce… » Dans la philosophie de l’entreprise, un chiffre prend beaucoup de place : « nous avons 70% de producteurs locaux pour le saucisson, le fromage de chèvre ou le pain. » Mais, évidemment, le reblochon du burger baptisé Le Farmiflette ne vient pas de Touraine. Le détail : serveurs et cuisiniers sont habillés façon fermiers.

Troisième et ultime évolution des Farmers : le « corner », un grand barnum de plein air dédié à des événements « comme Vitiloire cette année » se félicite Elodie qui espère aussi être présente sur le marché de Noël de Tours. A la carte : des burgers, donc, mais aussi des galettes bretonnes, des salades, des frites ou potatoes maison, des planchettes apéro selon l’événement avec même une épicerie fine pour la guinguette « où l’on retrouve les produits de nos recettes. » Une guinguette qui ne sera pas seulement gourmande : « nous avons prévu plein d’animations : du stand-up paddle, du canoé, des concerts tous les week-ends, des initiations à la danse ou au cross-fit, des soirées à thème, des ateliers, des expositions, du cirque, la rediffusion des matchs de l’Euro 2016… » détaille Elodie qui promet de « privilégier également le local » dans sa programmation (Blawson et Jekyll Wood sont notamment annoncés côté musique). Pour les prix : « de 5€50 la galette à 15€ le burger le plus élaboré à la guinguette et autour de 10€ la formule complète en camion. »

Olivier COLLET

A noter : samedi et dimanche, un atelier « décore ta guinguette » est organisé aux lac d’Hommes pour donner une jolie ambiance aux containers à partir de matériaux de récupération (palettes…). Ambiance barbecue promise.