Tours

Pourquoi O’Tacos a subitement fermé ses fast food à Tours ?

Une grosse affaire judiciaire. 4 personnes sont mises en examen et incarcérées.

14 000 fans d’O’Tacos Tours sur la page Facebook locale de l’enseigne… Mais plus aucun message posté depuis le 24 juin. Deux semaines de silence alors que la marque est très active sur les réseaux sociaux, c’est beaucoup. On trouve l’explication dans la rue : les fast food du Vieux-Tours, de Vaucanson et de la Rue de Bordeaux sont fermés. Et manifestement personne n’est venu récupérer le courrier glissé sous la porte en centre-ville.

Que se passe-t-il ? On pense d’abord à une fermeture administrative, par exemple après un contrôle sanitaire. Renseignements pris auprès de la préfecture d’Indre-et-Loire, il n’en est rien.

C’est auprès du parquet qu’on obtient plus d’informations. Selon le procureur de Tours Grégoire Dulin, « une information judiciaire confiée à un juge d'instruction est actuellement en cours pour des faits d'abus de biens sociaux, travail dissimulé, emploi de personne en situation irrégulière et soumission à des conditions d'hébergement indigne »

4 personnes incarcérées

Pas une petite affaire, donc. Le procureur nous indique également que 4 personnes ont été présentées devant le juge d'instruction de Tours fin juin dont les gérants de 4 magasins O Tacos (3 à Tours et un à Perpignan). Ils ont été placés en détention provisoire à l'issue de leur mise en examen. « Les investigations se poursuivent » indique encore Grégoire Dulin.

Voilà comment expliquer la fermeture soudaine des établissements, malgré leur succès incontestable, en particulier auprès des jeunes. Précisons que la marque O’Tacos ne gère pas directement les points de vente. Comme McDo, Burger King ou d’autres enseignes, le siège national fonctionne avec des franchisés. Il autorise des entrepreneurs locaux à exploiter sa marque en lui reversant une part des revenus générés. La gestion des points de restauration se fait donc en local, de manière indépendante. Cela dit l’affaire a de grandes chances d’écorner l’image de la marque dans les deux localités concernées.