Tours

StorieTouraine, 01/07/19 : polémique sur la sincérité des comptes de la ville de Tours, la campagne municipale à SPDC, la grève des notes de profs pour le bac…

Et une nouvelle manifestation du monde hospitalier.

La StorieTouraine est un résumé de l’info dans le département d’Indre-et-Loire mis à jour dès que nécessaire. Voici l’édition de ce lundi…

 

Polémique sur le budget 2019 à Tours…

Deux conseillers municipaux LREM annoncent ce lundi une saisie de la chambre régionale des comptes car ils estiment que le budget 2019 de la ville n’est pas sincère, autrement dit qu’il prévoit plus de dépenses que des recettes. Et ça pour une collectivité ce n’est pas légal.

Pierre Commandeur et David Chollet s’intéressent particulièrement à une ligne de recettes : 6,6 millions d’€ que la ville espère récupérer de la part de Tours Métropole pour la vente des locaux du CFA de Tours Nord aux Douets et des murs de l’école des Beaux-Arts sur le site Mame. L’agglomération a bien l’intention de les acheter et de payer… mais d’ici 2020, comme son président l’a confirmé jeudi dernier au conseil métropolitain.

Les opposants à Christophe Bouchet demandent donc un avis de la chambre régionale des comptes sur le sujet.

« Au-delà de la violation désormais manifeste des règles de prudence budgétaire, on peut imaginer chez Christophe Bouchet la volonté de « forcer la main » au conseil métropolitain pour accélérer cette vente en l’inscrivant à son budget le 4 février 2019, en amont des délibérations budgétaires de la Métropole. Il semble que cette politique du coup de force se soit montrée largement contre-productive auprès des autres élus métropolitains » écrivent-ils.

 

Et la réponse du maire...

"L’inscription de cette opération au budget de la Ville est « sincère » dans son principe car reposant sur des échanges confirmés entre les deux structures dès la réunion de la Commission des finances de Tours Métropole Val de Loire du 11 juin 2018."

 

Une 2e liste de gauche à Saint-Pierre-des-Corps…

Alors que la maire communiste Marie-France Beaufils ne se représente pas en 2020, les socialistes et apparentés s’organisent dans leur coin pour mener campagne. Cette liste se nomme J’aime Saint-Pierre-des-Corps et regroupe notamment Cyrille Jeanneau, Denis Marchand et Jordi Saez.

« L’ensemble des membres du groupe ont l’énergie et l’envie de redonner à notre ville sa place au sein de la Métropole et la rendre plus attractive. Végétalisation des bâtiments et des espaces, culture, petite enfance, démocratie collaborative, économie locale, sécurité autant de thématiques qui seront abordées avec l’ensemble des corpopétrussiens et corpopétrussiennes jusqu’en mars 2020 et au-delà » peut-on lire dans le texte indiquant leur candidature. Ils donnent rendez-vous en septembre pour un démarrage approfondi de leur campagne.

 

Début du brevet…

Les épreuves de français et de maths avaient lieu ce lundi dans les collèges d’Indre-et-Loire avant la suite de l’examen ce mardi, avec 4 jours de retard pour cause de canicule. 7 500 élèves planchent sur les sujets.

 

Rétention de notes…

Les résultats du bac sont censés être dévoilés vendredi à 8h30 en Centre-Val de Loire mais des profs de SES qui doivent envoyer leurs notes ce mardi comptent « oublier » de s’en occuper pour protester contre la réforme de l’examen. Un autre mode de mobilisation après l’appel à la grève de surveillance des épreuves lors de la philo le 17 juin. Et leur action est présentée comme reconductible. Les syndicats réclament un moratoire de la réforme, des classes moins chargées, ou un accès garanti à l’université pour tous les bacheliers.

« Face à un ministre de plus en plus autoritaire, sourd aux critiques et aux compromis, nous n'avons pour le moment pas d'autre levier d'action pour lutter contre la dégradation de nos conditions de travail et des conditions d'apprentissage de nos élèves, dont la réussite et l'émancipation ont toujours été nos objectifs premier » assurent-ils.

 

Mobilisation au CHU…

Les services hospitaliers restent appelés à se mobiliser pour des créations de postes et l’arrêt des fermetures de lits. Plusieurs services d’urgence d’Indre-et-Loire sont en grève (Tours, Amboise, Loches, Chinon) ainsi que plusieurs services du CHU de Tours. Une manifestation nationale est prévue ce mardi avec un rassemblement à Tours : à partir de 15h Place Jean Jaurès.

« Des années de politiques d’austérité, exclusivement guidées par une vision comptable d’économies à court terme ont fini par gravement détériorer notre système de santé, y compris dans notre département Les salarié.e.s, agent.e.s  avec leurs représentant.e.s du personnel, exigent des effectifs humains, des moyens financiers supplémentaires et  urgents pour faire face à l’activité » écrivent Sud, FO et la CGT.

Un rassemblement sous forme de pique-nique aura aussi lieu de midi à 15h à l’hôpital de Chinon.

 

A Saint-Martin-le-Beau…

L’église en partie détruite par un incendie en 2015 a rouvert aux fidèles ce dimanche. Son toit est réparé, après un travail de l’architecte qui collabore aussi avec Notre-Dame de Paris. La réouverture régulière du monument est prévue en septembre.