Tours

Canicule en Touraine : la Croix Rouge double ses maraudes auprès des sans-abris

Elle patrouille dans les rues certains jours entre 14h et 17h30.

Ce n’est pas une première, la procédure est même enclenchée automatiquement en cas de déploiement de l’alerte canicule à la préfecture d’Indre-et-Loire : la Croix Rouge organise plusieurs maraudes en plein après-midi dans les rues de Tours, pour venir en aide aux personnes sans domicile fixe. Ces circuits se font principalement en centre-ville (Rue Nationale, Gare de Tours…) entre 14h et 17h30 avec distribution de bouteilles d’eau mais aussi de fruits comme des oranges fraîches. Dans le camion il y a des glacières pour maintenir les produits frais au maximum.

La première maraude diurne de la saison estivale a donc eu lieu ce mardi après-midi, une autre est d’ores et déjà prévue jeudi, puis deux dans le week-end : samedi et dimanche. La mesure vient en complément de la maraude de soirée organisée de 20h à 1h du matin avec distribution de sandwichs ou de boissons chaudes. Et il y a des besoins : les bénévoles de l’association nous confient qu’en ce moment ils voient jusqu’à 150 personnes différentes en une journée.

La préparation des tournées se fait au centre de la Croix Rouge des Prébendes, située près du jardin Rue de San Francisco. C’est là que le camion remis à l’équipe l’an dernier est garé, avec ses compartiments bien organisés et ses tables conçues spécialement par un menuisier. Là aussi que sont centralisés ce qui est récupéré auprès de la Banque Alimentaire ou des commerces qui donnent leurs surplus. Ce mardi on trouvait ainsi plusieurs palettes de bouteilles d’eau, des pêches, des viennoiseries, des yaourts à boire, du thon…

Les maraudes de l’après-midi rassemblement 3 personnes, 5 pour celles du soir qui commencent par une tournée des boulangeries avant d’aller à la rencontre des gens sur le terrain. Et d’ailleurs la Croix Rouge tourangelle recherche des bénévoles pour renforcer ses équipes car il y a toujours besoin de monde. Contact au 02 47 36 06 06.

Carole a fait sa première tournée de jour en tant que bénévole :

« On a vu 75 personnes dans l’après-midi, surtout des hommes. On leur a conseillé de revenir le soir et d’aller vers les hébergements d’urgence. »

En effet la préfecture a mis plus de places disponibles, notamment en ouvrant le gymnase Racault. Dès ce mercredi les femmes et les enfants pourront rester sur place 24h/24 même si le lieu n’est pas forcément réfrigéré, juste ventilé.

« Les gens que l’on rencontre ne nous parlent pas beaucoup de ce qu’ils ressentent. Je pense que certains n’osent pas demander » poursuit la bénévole. Rolande complète :

« Le plus important c’est l’eau, pour qu’ils ne se déshydratent pas. Ils n’ont pas l’habitude de s’écouter. Même s’ils ressentent la soif ils ne vont pas forcément boire. Alors nous allons vers eux, on leur explique que ça leur fera du bien. »