Tours

Canicule et pollution : le bus et le tram moins chers cette semaine à Tours

Une décision de Tours Métropole.

On l’a dit et redit : toute la semaine il va faire très très chaud partout en Indre-et-Loire, avec plus de 30° ce lundi et sans doute près de 40 à l’ombre entre mercredi et vendredi. Météo France vient de placer le département en alerte orange notamment parce que la nuit le thermomètre ne repassera pas sous la barre des 20° ce qui va engendrer un épisode de canicule. On le dit même possiblement plus intense qu’à l’été 2003.

En plus de la chaleur qui est difficile à supporter, cette situation météorologique peut entraîner de la pollution. Lig’Air, l’organisme qui mesure la qualité de l’air du Centre-Val de Loire, n’a pas encore lancé d’alerte en Touraine mais Tours Métropole prend les devants en lien avec la préfecture qui a déclenché le niveau 3 de son plan canicule.

Toutes les conséquences de la canicule en Indre-et-Loire à lire ici

Ainsi, à partir de mardi 25 juin, un tarif spécial est proposé sur le réseau bus et tram Fil Bleu : un ticket journée à 1€90 contre 4€10 le reste de l’année. Il faut compter 10 centimes supplémentaires si vous avez besoin d’acheter un ticket sans contact rechargeable.

Ce ticket journée peut s’acheter en automate ou auprès des conducteurs de bus. Il est valable 24h à partir de sa première validation et son tarif promotionnel sera reconduit jusqu’à la fin de l’alerte, soit vraissemblablement jusqu’à la fin de la semaine. L’objectif est évidemment de réduire le nombre de voitures en ville. Une opération similaire est mise en place chaque année à Noël, c’est plus rare qu’elle soit décidée l’été.

Rappelons que ce n’est pas la seule mesure prise par Tours Métropole pour cet épisode de fortes chaleurs. Elle a également décidé de décaler certaines collectes de déchets, celles qui démarrent habituellement à 14h et qui débuteront désormais à 17h pour éviter d’exposer les agents à des températures trop intenses.  

De son côté la préfecture d’Indre-et-Loire a renforcé les hébergements d’urgence et les maraudes pour aider les sans-abris.