Tours

A Tours, 360 œuvres d’art inédites sur des fonds de tarte au profit du Népal

La vente est prévue ce week-end.

Les artistes ont reçu une seule et même consigne : créer une œuvre sur un carton rond à 0,20€, en l’occurrence un fond de tarte de 32cm de diamètre similaire à ceux utilisés en pâtisserie. Le résultat :  plus de 350 productions réalisées par de grands noms (comme le Tourangeau Michel Audiard), des artistes de street art ou de nouveaux talents.

Toutes ces « Galettes » seront vendues au même prix ce week-end à Tours : 50€, ou 70€ pour celles qui ont été préalablement encadrées. L’argent récolté prendra la direction du Népal pour venir en aide « à des populations très éloignées et oubliées » explique Michelle Guitton, la Tourangelle à l’initiative de cet événement.

Installée dans la belle maison du Boulevard Béranger qui accueillera cette vente solidaire, voilà une femme qui s’engage depuis plusieurs années pour les Népalais, plus précisément depuis qu’un violent tremblement de terre a touché le pays en 2015. « Nous avons été un petit groupe d’amis à nous retrouver face à des gens qui n’avaient plus rien sur les contreforts de l’Himalaya à 4 000m d’altitude, notamment des nonnes bouddhistes. L’hiver approchant, nous avions acheté des toiles de tente. Puis, pour faire venir des marchandises et reconstruire, nous avons créé une association, Altruistic Odyssey France-Népal. Jusqu’ici nous avons tout financé nous-mêmes, c’est notre premier événement. »

« Cette zon e au Népal, c’est l’émission Rendez-vous en terre inconnue puissance 10. Il faut 3 jours de voyage pour y arriver avec 9h de marche en sac à dos » explique Michelle Guitton. Parmi les projets engagés : la formation d’une jeune fille du village pour apprendre les rudiments des soins sanitaires. Un cursus qu’elle suit dans la capitale, Katmandou. « Sinon nous souhaitons améliorer l’école des enfants avec des panneaux solaires pour le chauffage, des planchers, des fenêtres ou des tableaux. A chaque fois, la population nous aide : elle sait construire, tout le monde est autonome. »

Un projet en cours au Népal.

Avec le produit de la vente des Galettes d’Artistes, Michelle Guitton envisage le développement d’un autre chantier : un Centre Communautaire, qui pourrait accueillir la villageoise formée aux premiers soins lors de ses consultations mais aussi permettre aux femmes de s’abriter lorsqu’elles ont leurs règles, car les traditions locales – très inégalitaires – veulent qu’elles soient mises à la portes de chez elles 4 jours par mois : « cela prendra du temps mais peut-être qu’elles finiront par y venir, par penser que c’est un endroit où elles peuvent aller » espère l’organisatrice de l’événement.

En tout cas cet événement a déjà entraîné pas mal d’intérêt avant même son inauguration, puisque plusieurs personnes ont cherché à réserver des œuvres pour les acheter (ce qui a été refusé). Des artistes y présenteront par ailleurs des œuvres complémentaires, dont 10% du produit de la vente sera reversé à l’association. Pour voir leurs productions, rendez-vous vendredi et samedi au 68 Boulevard Béranger à Tours, de 14h à 19h.

Plus d'infos sur Facebook ici.