Tours

Tours capitale régionale des Gilets Jaunes : l’Acte XII en direct

3 blessés et 4 interpellations.

Le direct :

19h35 : la préfecture d'Indre-et-Loire maintient qu'au plus fort du rassemblement il y avait 1 850 personnes. Certaines sources en évoquent plus. Trois personnes ont été interpellées en début de manifestation selon les autorités (la police parle de mineurs en possession de stupéfiants). Des jets de projectiles vers les forces de l'ordre ont été recensés, la police dit qu'un homme de 31 ans a été arrêté pour violences. 4 personnes ont été prises en charge par les secours, dont 3 blessés légers (la 4ème a fait un malaise).

Quelques photos de Laurent Depeigne avant un article complet ce dimanche :

18h45 : la Place Jean Jaurès se vide.

18h15 : scène étonnante : la police recule Boulevard Béranger. Face à elle, à 1m, les manifestants applaudissent puis crient à la démission du président. Pendant ce temps un coursier à vélo tente de fendre la foule encore composée de centaines de personnes.

Plusieurs personnes ont été blessées : au moins 3 selon nos premières constatations. Un homme a reçu un caillou sur la tête à la préfecture. Un autre a reçu in éclat de grenade sur le tibia. Les medics ont pris en charge plusieurs personnes incommodées par le gaz lacrymogène.

18h : la Place Jean Jaurès est surveillée par un gros dispositif policier. Un groupe conséquent de manifestants est au centre. Une partie se replie Rue Nationale. L'hélicoptère tourne toujours.

17h30 : face à face au commissariat. Distribution de masques dans la foule. 5 minutes après tirs de lacrymos Rue Marceau et sur le Boulevard Béranger. Les forces de l'ordre ont ceinturé la zone. Plusieurs centaines de personnes sont sur place. 

17h20 : un groupe part sur le Boulevard Béranger. Le tribunal a été tagué.

16h55 : l'hélicoptère des gendarmes survole le centre de Tours. Un groupe de manifestants est à Jean Jaurès et un autre face à la police aux Galeries Lafayette. Les façades de certains commerces ont été taguées.

16h15 : rassemblement à la préfecture à quelques dizaines de mètres des forces de l'ordre. Les medics sont en place au cas où.

15h56 : retour à Jean Jaurès. Photo de groupe et applaudissements avant de partir vers la gare. Mais tout le monde ne suit pas. On peut estimer que plus de 2 000 personnes ont défilé.

15h40 : les Gilets Jaunes sont Rue Nationale... et remontés contre le ministre de l'intérieur. Il y a du monde du 49, du 86 ou du 79.

15h30 : défilé aux Tanneurs.

15h20 : les chansons de Gilets Jaunes retentissent Place de la Victoire. La police compte 1 850 personnes.

15h15 : le syndicat Solidaires a ramené sa banderole . Des profs sont en queue de manif'.

15h : le cortège est Boulevard Béranger vers les Halles. Avec des vuvuzelas !

14h55 : Rue de Bordeaux nombreux magasins fermés .un peu de monde qui déambule .

14h30 : on compte environ 1 000 personnes à Jean Jaurès.

13h45 : Le réseau bus et tram est perturbé. Pas de tram entre Place Choiseul et Verdun, des bus font la navette entre ces deux stations via le quartier Tonnelé, St Eloi et le Pont Napoléon. Les perturbations en direct sur filbleu.fr.

Un peu avant 14h, selon la préfecture, 200 Gilets Jaunes attendent le regroupement Place Jean Jaurès. Le reste des manifestants (300 dixit les autorités) remonte vers la mairie, soit plus de 2km depuis le centre commercial des Atlantes. Pendant ce temps, autour du centre-ville, c'est le désert...

Le contexte :

Bourges avait été choisie comme point de rassemblement central des Gilets Jaunes le 12 janvier. 3 semaines plus tard, Tours et Châteauroux le sont à leur tour. Selon les estimations faites en amont de cet acte XII, 3 à 8 000 personnes pourraient marcher dans les rues de Tours, au cours d’un défilé non déclaré officiellement en préfecture. Ils étaient entre 1 000 et 1 500 lors des différentes mobilisations de janvier.

Un premier point de rendez-vous a été fixé en fin de matinée sur le parking de Rochepinard près de Parc Expo, les manifestantes et manifestants y ont pris le déjeuner sous un ciel menaçant. L’objectif était de quitter les lieux à 13h en direction du centre-ville pour marcher dès 14h au départ de la Place Jean Jaurès. Vers 13h30, le groupe a pris la direction de la gare par la Rue Edouard Vaillant.

Craignant des débordements ou simplement une faible affluence, plusieurs commerçants ont choisi de se barricader ou de restreindre leurs heures d’ouverture. Situé près de Rochepinard, Ikea a fermé pour la journée. La mairie de Tours a choisi de fermer ses bâtiments publics pour l’après-midi, et de déplacer les mariages prévus à l’Hôtel de Ville.

La préfecture n’a pas communiqué sur l’ampleur de la mobilisation des forces de l’ordre en amont. Dans la matinée, de nombreux gendarmes réquisitionnés par le procureur de la République ont mené des contrôles sur les axes menant à Tours, afin de détecter d’éventuels comportements délictueux.