Tours

3 questions sur la nouvelle salle de sport 100% vélo à Tours Centre

Avec des cours collectifs, et la possibilité de faire des pompes sur sa machine.

Avant, le 17 Rue de la Dolve accueillait un cabinet d’ophtalmos. Désormais, cette adresse située à 53 secondes de la Place Jean Jaurès a été transformée en une salle de sport un peu particulière : SYCL. A sa tête depuis fin 2018, Gwendoline et Vincent. Alors que la période du début d’année est propice aux inscriptions pour ce type d’activité, la jeune coach sportive de 28 ans nous a présenté le lieu composé d’une grande salle plongée dans la pénombre avec une trentaine de vélos, d’un espace douches et d’un vestiaire avec casiers…

 

Quelle est la différence entre votre salle et les nombreuses autres déjà installées en ville ?

Notre offre est complémentaire car nous ne proposons qu’une seule activité, l’indoor cycling. Les clients viennent quand ils veulent, ça peut donc venir en plus avec une autre salle où il n’y a pas forcément de cours collectifs sur vélo. Tout se passe par Internet : on réserve son horaire et son vélo, et nous fournissons les chaussures spécifiques. On veut que les gens passent un bon moment avec le coach.

Qu’est-ce que le coach apporte ?

On a trois concepts dont un où l’on passe 45 minutes à faire des pompes sur le vélo, à faire des tap back où nous poussons les fesses en arrière, en faisant vraiment des mouvements de bras. On travaille le haut du corps ce qui ne se fait pas forcément sur un vélo. C’est très fun et on le fait en musique. La première fois c’est parfois difficile mais le coach aide à rassurer. On s’adapte. Nous avons certaines personnes qui apprécient alors qu’elles n’avaient pas fait de sport depuis 5 ans.

C’est quoi la bonne dose de sport hebdomadaire ?

Moi j’en fais tous les jours et je me porte bien mais ça dépend des gens… Avec le vélo, on prône des résultats rapides : jusqu’à 700 calories dépensées par cours. Si les gens arrivent à en faire deux fois c’est bien, 3 c’est mieux. Avec un jour de récup’ capital car sinon on fait du surentraînement. Le corps va fatiguer, on va se sentir fatigué et ça aura l’effet inverse de ce que l’on recherche. De la musculation, on peut en faire tous les jours en mobilisant des muscules différents mais la même activité tous les jours ce n’est pas forcément l’idéal, après ça dépend des envies de chacun.