Tours

Le Vinci de Tours devient une galerie d’art

Sa première exposition vient d’être installée.

Ils s’appellent Charles Aznavour, Jean-Paul Belmondo, Franck Dubosc, Jean-Pierre Foucault… On peut voir aussi Véronique Jannot. Ces personnalités du monde de la télé, du cinéma ou du spectacle sont actuellement réunies au Palais des Congrès de Tours. Pour la première fois, le Vinci se transforme en galerie d’art, et c’est une initiative qui est amenée à se répéter.

Attention : il ne s’agit pas ici de transformer la salle de spectacles et de congrès en site où l’on peut déambuler tranquillement le mercredi ou le dimanche après-midi… Simplement, la société Tours Evénements qui gère le lieu veut suggérer aux spectateurs d’un concert ou aux visiteurs d’un salon de découvrir des œuvres apposées le long des murs… En l’occurrence ici des photos d’un artiste d’origine tourangelle, désormais installé en région parisienne.

Le photographe en question, Olivier M.Palade (M.Palade Paris pour sa signature d’artiste), confie lors du vernissage que c’est la première fois qu’il entre au Vinci, dont il a pourtant assisté à la construction. Les clichés en noir et blanc qu’il y expose sont tous issus d’une série singulière et célèbre : toutes les stars sont assises dans le même fauteuil, un meuble d’une boutique parisienne de l’Avenue de la Grande Armée qu’on lui a prêté à l’origine le temps de quelques prises de vue dans la capitale et qu’il a fini par garder pour en faire le décor invariable de ses portraits.

Woody Allen, Gérard Darmon, Robert Hossein, Samy Naceri, Thomas Dutronc… ils y ont tous posé leurs fesses à un moment donné, en attendant bientôt Michel Drucker ou John Malkovic. « Quand je capture leur regard dans ce fauteuil, il est toujours très naturel. Certains modèles s’y sont endormis » confie Olivier M.Palade qui travaille à la publication de plusieurs livres pour partager son travail. Car les 20 photos affichées au Palais des Congrès de Tours ne représentent que 10% de la série qui compte aussi des politiques ou des chefs d’entreprises, photographiés en France, en Suisse ou aux Etats-Unis.

Le fameux fauteuil a voyagé, c’est devenu un emblème, et Tours le met donc au 1er plan jusqu’au 14 février. A découvrir en lever de rideau des prochains concerts ou salons programmés au Vinci.

Olivier Collet