Tours

Remise en route des horodateurs de Tours le 19 février

Après un mois d'inactivité.

La question revient souvent en ce moment : "le stationnement gratuit en centre-ville de Tours, c'est jusqu'à quand ?"... Ça y est, on a la réponse !

Désactivés le 16 janvier suite à des bugs récurrents et une mauvaise adaptation des automobilistes au nouveau système, les parcmètres de la ville de Tours vont reprendre du service le lundi 19 février, le maire Christophe Bouchet a officiellement confirmé l'information ce vendredi.

La suspension du stationnement payant avait été décidée par la ville suite à la grogne des conducteurs qui ne comprenaient pas tous le fonctionnement des nouvelles machines demandant notamment d'entrer la plaque d'immatriculation de son véhicule, mais aussi parce qu'il n'était pas forcément simple de sélectionner le montant réellement désiré.

Après un mois de travail sur le sujet, la ville a donc mis en place de nouvelles dispositions qui doivent être présentées aux commerçants dans le courant de la semaine (car eux aussi désapprouvaient le système), puis une campagne d'information du public sera lancée vendredi 16 février, en attendant donc la mise en place du processus le 19, 3 jours plus tard.

Selon Christophe Bouchet, pas de révolution à prévoir : donc toujours une pénalité de 25€ si non paiement du parcmètre. "On a trouvé une bonne solution" assure l'élu reconnaissant néanmoins une marge de manoeuvre limitée à cause de son contrat avec la société privée qui gère les contrôles dans les rues. L'objectif est d'augmenter le taux d'automobilistes s'acquittant du prix du stationnement (estimé à 30% jusqu'en 2017). Début janvier, la ville récupérait 75 000€ par semaine dans les horodateurs. Elle aura donc perdu, en un mois, près de 300 000€.