Tours

Forte mobilisation des agents de Tours Métropole

Ils étaient plus de 500 à manifester ce jeudi.

C'est la première grève de l'histoire de Tours Métropole : créée il y a un an, la super agglomération fait face à un conflit social mobilisant une part très importante des agents. Ainsi, ils étaient entre 500 et 600 à défiler dans les rues de Tours ce jeudi matin.

Parti des Deux-Lions, où se trouve le siège de l'intercommunalité, le cortège a rejoint la Place Jean Jaurès. Une marche de plusieurs heures pour faire entendre les revendications portées par les salariés des 22 communes qui ont été transférés dans les équipes de la métropole avec le changement de statut.

L'objectif du mouvement est d'obtenir une harmonisation de qualité des statuts des différents agents, car ils ne disposaient pas tous des mêmes avantages sociaux en fonction des mairies où ils exercaient. Obligatoire avec la transformation en métropole, cette harmonisation pourrait néanmoins entraîner une perte de l'ancienneté acquise par les employés au cours de leur précédent poste, ce que les syndicats dénoncent.

La grogne est soutenue par C'est Au Tours du Peuple dont le représentant Claude Bourdin était dans le crotège pour porter les réclamations sur l'amélioration des conditions de travail, l'ancienneté, la hausse du régime indemnitaire ou encore une meilleure association à l'organisation de la métropole.

Un nouveau rassemblement est prévu ce vendredi dès 8h Place Jean Jaurès à Tours.