Tours

3 projets géniaux et locaux qui buzzent sur Make in Loire Valley

Tous font appel à un financement participatif pour lancer leur activité.

Make in Loire Valley, saison 2… Lancée ce lundi 5 février, l’opération va durer 2 mois. L’idée : comme en 2016, accentuer la communication sur des projets professionnels, associatifs ou artistiques innovants venus de la région Centre-Val de Loire et qui ont besoin d’un coup de pouce des internautes pour décoller. Ils ont donc quelques semaines pour réussir une campagne de financement participatif via Ulule et imiter le succès du site We Guide, de la monnaie locale la Gabare ou de la marque de vêtements Natureally. Plusieurs dizaines d’idées sont à découvrir. Ci-dessous nous en avons sélectionné 3 qui nous ont vraiment plu.

Glukoz : C’est un projet (sucré) mis au point par une bande d’une dizaine de potes, et rien que ça c’est déjà un bon point. Venus de Blois, ils ont l’habitude d’y faire des soirées depuis un an et voudraient passer à l’étape supérieure. Leur idée est à la fois fun et patrimoniale : faire la fête dans de vieilles bâtisses du Val de Loire. Ils comptent donc sélectionner des bâtiments remarquables et les transformer, le temps d’un après-midi, en lieux d’accueil d’événements pour tous publics autour des musiques électroniques. A l’affiche : des artistes émergents, et des concerts ou sets retransmis en live sur les réseaux sociaux. Au bar, les produits seront locaux.

Les Yeux dans les Etoiles : Porté par le CHU de Tours, ce projet a pour objectif d’améliorer un peu le séjour des patientes de la maternité Olympe de Gouge de l’hôpital Bretonneau. Pour l’instant, le sas d’entrée des blocs opératoires n’est pas très avenant : ni lumière du jour, ni déco chaleureuse. Pour apaiser les mamans, l’hôpital pense à installer un plafond lumineux.

  • Des sous pour faire quoi ? Le projet est estimé à 1 800€ afin d’acheter au moins 4 modules lumineux 60cm par 60cm afin de créer cette ambiance relaxante à l’entrée du bloc opératoire.
  • Le détail du projet est à découvrir par ici. 

Solidarauto 37 : En moins d’une semaine, cette association réunissant une quinzaine de bénévoles a déjà réalisé plus de la moitié de l’objectif initial qui était de rassembler 5 000€. L’ambition est de créer un garage solidaire pour que des personnes aux bas revenus puissent réparer leur véhicule à moindre prix. Reconnue d’utilité publique, la structure compte récupérer des voitures issues de dons afin de les remettre en état et les revendre à bas prix à des conducteurs en difficulté qui pourront ainsi plus facilement rechercher un travail, par exemple. Ces personnes pourront également faire réparer leur voiture sur place à un tarif moins élevé qu’un garage habituel. L’ouverture est programmée en avril à Joué-lès-Tours. 5 personnes devraient être recrutées pour travailler sur le site.

 

Et maintenant, allez donc voir les 3 projets les plus étonnants dans notre deuxième article.