Tours

Le CHU de Tours devient centre de référence d'une maladie neurodégénérative

La sclérose latérale amyotrophique (SLA).

Paris, Lille, Montpellier... et Tours. En France, 7 hôpitaux sont référents et reconnus pour traiter les patients atteints de la la sclérose latérale amyotrophique, une maladie neurodégénérative "qui se caractérise par une paralysie progressive des muscles, et des membres conduisant à une perte de l’élocution, de la déglutition, de la mobilité des membres et à une paralysie des muscles respiratoires."

L'hôpital tourangeau fait donc partie depuis peu de la liste des établissements qui ont de bons spcéialistes de cette maladie "méconnue" pour laquelle un seul traitement efficace existe, le riluzole.

"

Cette labellisation reconnait l’expertise des équipes médicales, paramédicales des services de neuro-logie, pneumologie, médecine interne, gastro-entérologie, du service social, ainsi que la collaboration du service diététique et de l’équipe mobile des soins palliatifs et celle du centre hospitalier de Luynes. cette prise en charge permet de diagnostiquer chaque année plus de 80 nouveaux cas originaires de la Région et des départements limitrophes et de prendre en charge plus de 220 patients en 2017" note le CHU.

L'équipe est dirigée par le professeur Corcia. Son unité a récemment obtenu un financement de la région Centre-Val de Loire "sur le développement d’intracorps pour l’identification de molécules thérapeutiques ciblant les agrégations protéiques pathogéniques dans la SLA." En 2019, un congrès consacré aux maladies u neurone moteur d'ampleur européenne est prévue à Tours.