Tours

Quelles sont les communes les plus accidentogènes d'Indre-et-Loire ?

Des grandes villes, mais pas seulement.

Cette semaine, l'Indre-et-Loire a adopté un nouveau document général d'orientation pour définir les priorités de sa politique en matière de sécurité routière jusqu'en 2022. Afin d'avoir un maximum d'éléments pour mettre en place des actions efficaces et ciblées, la préfecture, le procureur, les maires et le Conseil Départemental ont pu s'appuyer sur un gros dossier répertoriant les statistiques détaillées des accidents s'étant déroulées sur les années 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016 dans le département.

Ce bilan chiffré détaille notamment la liste des communes où le nombre d'accidents corporels est le plus nombreux.

Sans surprise, Tours est en tête étant donné que c'est la plus grande ville du département et qu'elle rassemble chaque jour des dizaines de milliers de véhicules. Rassemblant 22,5% de la population d'Indre-et-Loire, elle totalise 39,5% des accidents ayant fait au moins un blessé sur la période 2012-2016, soit plus de 1 400 sinistres.

Voici la suite du classement :

  • Joué-lès-Tours, 353 accidents en 5 ans (9,9%)
  • St-Pierre-des-Corps, 348 accidents (9,8%)
  • St-Cyr-sur-Loire, 251 accidents (7%)
  • St Avertin, 178 accidents (5%)
  • La Riche, 71 accidents (2%)
  • Chambray-lès-Tours, 47 accidents (1,3%)
  • Amboise, 31 accidents (0,9%)
  • Monnaie, 27 accidents (0,75%)
  • Chinon, 25 accidents (0,7%)

A elles seules, ces 10 communes représentent 78% des accidents corporels en Indre-et-Loire. A noter que le département totalise plus de collisions que ses voisins comparables comme le Loiret, la Sarthe ou la Vienne. Les chiffres sont similaires avec ceux du Maine-et-Loire.

Si l'on ne s'intéresse maintenant qu'aux accidents mortels, la liste des communes avec le plus de drames est différente. Tours reste la ville où l'on déplore le plus de victimes avec 8 tués en 5 ans. Suivent Joué-lès-Tours (7 morts), Monnaie et La-Chapelle-sur-Loire (6), Montlouis, Chouzė-sur-Loire, St-Martin-le-Beau et Courçay (4 victimes), St-Pierre-des-Corps et Amboise (3).

L'Est du département et les bords de Loire près de la frontière avec le 49 sont donc les secteurs où se produisent les accidents les plus graves, souvent suite à une consommation d'alcool selon les données transmises par la préfecture ce qui nécessiterait la mise en place de mesures dédiées. Le procureur de la République de Tours a indiqué ce mercredi qu'il souhait privilégier la prévention à la répression.