Tours

Trop de malbouffe à Tours ?

La ville est 9ème d'un classement des villes françaises comptant le plus de fast food.

Tours serait à la fois la Cité de la Gastronomie et une des cités de la malbouffe. C'est en tout cas ce que l'on déduit de l'étude annuelle du site My Pharma qui épingle les villes où l'on trouve le plus d'enseignes de la restauration rapide.

Le site a recensé les points de vente des 16 plus grandes marques du secteur dans les 30 principales villes du pays et a calculé leur nombre par habitant. Avec 22 restaurants (du McDo à Starbucks en passant par Burger King, Subway ou Bagelstein) et donc 0,16 fast food pour 1 000 personnes, Tours se classe 9ème, loin derrière Bordeaux, Angers et Lyon et globalement au même niveau que Lille ou Limoges.

Mais ce classement est-il vraiment représentatif ? Déjà, il ne s'intéresse qu'à la ville centre alors que de nombreuses enseignes de restauration rapide sont situées en périphérie (c'est le cas, au hasard, pour 2 des 3 Burger King tourangeaux qui n'entrent pas en compte dans les données de My Pharma). Il ne prend pas non plus en compte les indépendants (kebabs, pizzérias...). A ce titre, on est en droit de se demander si c'est plus de la malbouffe de manger une salade dans une de ces 16 grandes enseignes ou un plat avec des frites décongelées dans une brasserie de centre-ville. Quid aussi des enseignes de sushis, souvent pointées du doigt parce qu'elles sont bien moins diététiques qu'elles n'en ont l'air ?

Bref, la question est un peu plus complexe que des chiffres dans un tableau. Et finalement, cela semble plus être l'empreinte sur le territoire de ces madostodontes de la restauration qui est ciblée par My Pharma que la réelle sur représentation de la malbouffe en ville. A ce titre, mieux vaudrait dans ce cas élargir l'étude aux métropoles, de nombreux clients de fast food s'y arrêtant le midi parce que c'est près du travail ou le soir sur la route du retour.