Tours

A Tours, Rochepinard a son Espace de Vie Sociale

Un lieu pensé par et pour les habitants du quartier.

Jusqu’en 2015, c’est le Centre Social des Fontaines et l’association Léo Lagrange qui s’occupaient de l’animation pour le quartier Rochepinard, où se rassemblent un peu plus de 1 900 habitants (60% sont locataires de HLM de Tours Habitat). Les Fontaines, « c’est juste de l’autre côté de l’Île Balzac mais c’est une frontière parfois difficile à traverser » reconnait l’adjointe au maire de Tours en charge des affaires sociales, Alexandra Schalk-Petitot. Alors la municipalité a revu ses plans...

Suite à un diagnostic de territoire, elle a lancé le projet d’ouverture d’un Espace de Vie Sociale administré directement au bas des immeubles du Jardin Bouzignac. En activité depuis quelques mois, et notamment très actif l’été dernier, il a été officiellement inauguré ce mercredi en présence de nombreux habitants du quartier et d’une longue liste d’officiels. Financée à 60% par la Caisse d’Allocations Familiales d’Indre-et-Loire, c’est la 12ème structure de ce type dans le département, la 3ème à Tours.

Installé aux N°16 et 22 dans des locaux appartenant à Tours Habitat, cet EVS dispose d’un côté de 100m² de locaux avec une salle d’activité et des bureaux pour recevoir les habitants, et de l’autre d’une grande salle avec une scène pour des événements culturels ou d’autres propositions. 3 personnes travaillent sur place sous l’égide de la Ligue de l’Enseignement (l’association en charge de la gestion du projet jusqu’en 2021) : on peut y croiser une coordinatrice, un animateur social et une animatrice jeunesse.

Pas de doute, l’Espace de Vie Sociale a vite trouvé sa place au sein du quartier. Que l’on soit clairs : ici les activités ne se sont jamais arrêtées, « il y en a même eu plus depuis 2015 » nous dit-on. L’avantage c’est que désormais tout est piloté sur place, avec l’objectif d’impliquer au maximum les résidents des immeubles des alentours (une dizaine d’entre eux ont notamment participé à la rénovation des locaux ces derniers mois via des ateliers peinture, par exemple). Dans les années à venir, la Ligue de l’Enseignement va faire en sorte de débusquer puis de former les personnes les plus motivées afin de mettre en place une association locale pour administrer le lieu à partir du 1er janvier 2022. Un comité d’usagers avec 12 habitants, 6 associations et 4 membres de droit a aussi été créé.

« Des habitants en attente d’un équipement en bas de chez eux »

Ouvert en journée et en début de soirée du lundi au vendredi, parfois accessible le samedi, l’EVS de Rochepinard accueille « tout le monde » dixit sa coordinatrice, Adeline Roy. « Le lieu sert à faire émerger des projets, rend service aux habitants. Les gens poussent la porte, il y a toujours du monde pour les accueillir et répondre à leurs questions ou les orienter vers nos partenaires s’ils recherchent – par exemple – des loisirs pour les enfants. Il y a des choses que l’on organise nous-mêmes comme l’accueil des ados et préados le mercredi, du sport pour les femmes ou un lieu pour parler. Nous avons aussi des partenaires qui proposent des actions comme des activités scientifiques ludiques. » Au programme également : soutien à la parentalité, actions pour la réduction des inégalités…

Selon Adeline Roy, « les habitants étaient en attente de pouvoir faire quelque chose en bas de chez eux et nous sommes ouverts aux associations qui ont envie de lancer des projets, des cours par exemple. » La prochaine étape est désormais la création d’une nouvelle structure sociale dans le quartier des Fontaines. Inspirée de l’expérience de Rochepinard, elle verra plus grand car le quartier est 5 fois plus peuplé. Une personne a déjà été recrutée pour mettre en place le projet, l’élue Alexandra Schalk-Petitot espère le voir aboutir en septembre, sans doute dans les locaux de la mairie annexe.

Olivier Collet