Tours

Un facteur tourangeau au salon de l'innovation de Las Vegas

Patrice Labit va représenter son entreprise au CES de Las Vegas début janvier

Quand on évoque le domaine de l'économie numérique, souvent le mot start-up n'est jamais loin. Mais limiter l'innovation numérique à ce seul champ est réducteur, de nombreux grands groupes sont en effet à la pointe dans ce domaine, parfois en s'appuyant sur des start-ups également il est vrai. C'est le cas du groupe La Poste. Ce dernier sera notamment présent pour la 4e année au CES de Las Vegas, le plus grand salon au monde consacré à l'innovation numérique.

De même, quand on pense à La Poste, on ne pense pas immédiatement à l'économie et à l'innovation numérique. Pourtant le groupe français a entamé sa mutation depuis plusieurs année maintenant en allant chercher de nouveaux domaines d'action. Un besoin et une nécessité liés à la baisse de l'activité historique de traitement des courriers explique-t-on à La Poste.

Maintenir la mission de services à la personne

Mais quel est le lien entre l'innovation et les activités classiques de La Poste ? « C'est le service à la personne » assure-t-on au service communication de l'entreprise qui développe plusieurs applications grand public comme le Digiposte +, servant à stocker ses documents dans une espèce de coffre-fort numérique ou encore le service Hub Numérique, une plateforme pour objets connectés. Autre service, celui de la téléassistance pour personnes agées leur permettant de rester à domicile...

« Le liant entre toutes ces activités c'est la relation à la personne. Le numérique n'est rien sans le contact humain et la force de La Poste c'est son réseau de facteurs, qui sont des personnes de confiance souvent pour la population, des personnes qu'elles croisent tous les jours. Leur présence sur le terrain c'est la vraie valeur ajoutée de La Poste » nous explique-t-on.

Le réseau de facteurs comme atout numéro 1

Avec 73 000 facteurs sur le territoire national et 800 en Indre-et-Loire, la Poste veut s'appuyer sur ce réseau de proximité pour développer ses nouvelles activités. « Le facteur n'est pas un médecin, un technicien ou autre, mais par sa présence il fait le lien avec la population. Le métier est en évolution mais l'objectif de La Poste est de maintenir son réseau de facteurs sur le terrain ».

Les facteurs ambassadeurs

Parmi ces facteurs, 70 ont été sélectionnés pour devenir des ambassadeurs sur le terrain. Leur mission, faire le lien entre le terrain et la direction, faire remonter ce qui ne va pas, être force de proposition sur les améliorations, en clair accompagner la mutation du métier. Parmi ces ambassadeurs, au centre de tri de Tours, on retrouve Patrice Labit, 31 ans qui a rejoint La Poste depuis 2 ans. « Je suis quelqu'un qui m'investit dans ce que je fais, j'ai un parcours atypique, j'étais cuisinier et j'ai vécu en Nouvelle Calédonie où j'avais monté mon entreprise en patisserie avant de revenir en Métropole » raconte le facteur avec son accent du sud-ouest. Et c'est avec cette volonté de s'investir que Patrice a candidaté pour devenir ambassadeur puis comme représentant de La Poste au CES de Las Vegas.

Et Patrice a été sélectionné avec 7 collègues venant de toute la France. Au total 6 facteurs et deux chargés de clientèle s'envoleront la semaine prochaine aux Etats-Unis pour tenir le stand de La Poste au célèbre salon consacré à l'innovation.

Pour la 4e année La Poste sera en effet présente au CES de Las Vegas aux côtés de 14 start-ups partenaires de son programme French Iot mais aussi de grands groupes nous précise-t-on. Une présence qui a un double objectif, celui lié à l'image de l'entreprise, mais aussi celui de développement de son réseau grâce aux relations faites sur place. Au salon, Patrice et ses collègues présenteront eux les produits numériques proposés par leur entreprise comme les objets connectés au domicile. « C'est important que ce soit des facteurs qui soient présents, parce que c'est eux qui sont sur le terrain » conclue-t-on du côté du service communication.