Tours

"Mon souvenir de 2017" : Denis Rousseau

Correspondant de l'AFP à Tours et président du Club de la Presse Centre-Val de Loire.

2018 n’est plus très loin… Et chaque année c’est la même chose : dans les derniers jours de décembre, on jette un coup d’œil dans le rétro. « Que retiendrez-vous des 12 mois qui s’achèvent ? » : pour la troisième année consécutive sur Info Tours nous posons cette question à celles et ceux que nous avons pu croiser au fil de nos reportages. Cette fois, nous leur avons demandé de choisir une image qui illustre un moment fort de 2017 et de nous dire ce qu’elle représentait. Aujourd’hui, la parole est à Denis Rousseau, journaliste (correspondant de l'AFP à Tours), écrivain et également président du Club de la Presse Centre-Val de Loire...

Ce qui l'a marqué est un événement politique, au beau milieu du printemps...

"Une mise en scène léchée pour un résultat sans surprise : Emmanuel Macron traverse, seul, la cour du Louvre le soir de son élection au second tour de l'élection présidentielle, le 7 mai 2017.

Une image parfaitement maîtrisée. Pas d'émotion pour une élection sans suspense : lumière froide, manteau, costume et cravate sombres. La foule est tenue à l'écart et Emmanuel Macron ne fait pas un geste à son intention : pas de gratitude non plus. Tout juste oint du suffrage universel, le nouveau président proclame à la face du monde qu'il est l'égal des monarques qui ont régné dans ce palais.

Rarement un chef d'Etat issu d'un vote démocratique n'aura autant annoncé la couleur, si vite : "Seul je suis, seul je décide", en écho au fameux "L'Etat, c'est moi" de la monarchie absolue. Le paroxysme de l'hyper-présidence issue du quinquennat (approuvé par référendum !) est En Marche !"

 

Photo : AFP, Philippe Lopez.