Tours

Tours sait battre les meilleurs

Mais les basketteurs de l’UTBM ont eu très, très, très chaud samedi soir.

On ne le dira jamais assez : au basket, ce n’est pas parce que vous démarrez en trombe que le match est gagné. La première impression n’est pas toujours la bonne… Samedi soir pour la 7ème journée de Nationale 2, Tours a bien failli l’apprendre à ses dépens.

Opposé au coleader de sa poule, Angers, l’UTBM s’attendait à un derby du Val de Loire de haut vol, d’autant que les Angevins étaient invaincus depuis le début de la saison. Les joueurs ont donc mis la pression dès le 1er quart temps et ça a payé : très adroits et rapides, ils prennent un large avantage au bout de 10 minutes (29-13). Monconseil est conquis !

Oui mais voilà… Dès le début de la seconde période, la hiérarchie s’inverse. Angers se réveille et Tours connait un gros trou d’air avant de reprendre ses esprits et même de dominer nettement juste avant la pause et dans tout le troisième quart temps. Mais Angers est un prétendant sérieux et ne se laisse pas avoir comme ça. Profitant des erreurs voire des maladresses des Tourangeaux, les joueurs du Maine-et-Loire restent à distance mesurée et grappillent des points petit à petit. Dans les dernières minutes, Tours a bien du mal à gérer son avance et se laisse pousser à la faute.

A moins de deux minutes de la fin, l’UTBM a encore 5 points d’avance… C’est chaud, très chaud d’autant qu’Angers attaque coup sur coup et profite d’un ballon perdu bêtement pour recoller à 70-69 à moins de 30 secondes de la fin. Tours a peur, Monconseil est debout mais tendu… C’est alors là que les joueurs de Pierre Tavano ont le mieux géré leur (tout petit) avantage en laissant traîner le chrono et en empêchant Angers de retourner dans leur moitié de terrain. Gros soupir de soulagement et explosion du public : Tours a fait tomber le coleader et en profite pour revenir à son niveau dans la course à la montée en Nationale 1. Tours sait battre les meilleurs mais a encore de gros progrès à faire pour prouver sa solidité.

Voici les photos de la soirée...

Olivier Collet / Photos : Philippe Maitre