Tours

Succès des trottoirs fleuris à Tours : bientôt 300 mini jardins dans la rue

La mairie offre les plantes et les conseils de jardinage.

Tours est une ville fleurie et elle compte bien le faire savoir. Depuis 2014, en plus de ses 4 étoiles, elle a obtenu la Fleur d’Or, récompense ultime pour une commune qui prend soin de ses espaces verts. Pour la conserver en 2020, elle fait tout pour que des petites fleurs poussent partout. Y compris dans les quartiers résidentiels, jusque devant les portes des maisons.

Depuis le printemps 2016, la mairie propose donc aux particuliers qui le demandent de leur offrir des graines à planter juste devant chez eux, sur le trottoir. Pour cela, des agents de la voirie viennent creuser une petite tranchée. Ils enlèvent le goudron pour le remplacer par le terreau… Et après, il ne reste plus qu’à arroser le jasmin, les alysses, les campanules, les violettes, les roses trémières ou les hibiscus. Au besoin, le service des espaces verts peut distiller ses précieux conseils.

Près d'1km de trottoirs fleuris

Baptisée A Fleur de Trottoir, l’opération est presque victime de son succès : 226 personnes ont déjà répondu à l’appel de la municipalité et 90 autres sont intéressées. Des campagnes de plantations ont lieu deux fois par an : au printemps et à l’automne. « Actuellement on a 700m de trottoirs fleuris » résume Myriam Le Souëf, l’élue en charge des espaces verts. On devrait donc approcher du kilomètre en fin d’année ou début 2018. « Ce qu’on voulait c’est favoriser la biodiversité en ville, répondre à ceux qui nous disaient que le paysage urbain était trop minéral et promouvoir le jardinage sans pesticides. »

1 an et demi après, « on a aussi constaté que cela créait du lien social. Cet été, certains Tourangeaux ont demandé à leurs voisins d’arroser leurs plantes. » De Velpeau aux Prébendes en passant par Tours Nord, tous les quartiers résidentiels où l’on trouve des maisons sont concernés (à l’exception du centre historique, car l’Architecte des Bâtiments de France n’est pas d’accord). « La liste s’allonge tous les jours » se félicite Myriam Le Souëf qui prévient : pas sûr que tout le monde puisse avoir son petit jardin tout de suite vu l’attrait pour le dispositif.

Bientôt une opération Légumes de Trottoirs

A noter : si tout est gratuit pour les habitants, la mairie y consacre elle un budget annuel de 38 000€, soit un peu plus de 300€ pour chaque tranchée creusée. L’astuce : « on aime bien quand des habitants se mettent à 4-5 pour faire des demandes groupées dans le même quartier. » Cet automne, deux agents seront mobilisés pendant 6 semaines pour s’activer sur les futurs trottoirs fleuris.

En plus des devantures des maisons, la ville de Tours a remplacé les grilles installées au pied de certains arbres par de nouvelles plantes (et, miracle !, du coup plus de papiers jetés par terre). Pour 2018, en plus des fleurs, elle pourrait aussi proposer des plants de tomates ou de courgettes à faire pousser sur les trottoirs. Dans l’esprit des jardins partagés… En attendant, vous pourrez aller visiter les serres municipales de la ville le week-end des 23 et 24 septembre à Tours Nord. Ce sera de 10h à 18h avec en prime une animation autour du brame du cerf pour les amateurs.

Olivier Collet