Tours

A Tours, 24 étudiants internationaux planchent sur les maladies infectieuses

Ils feront leur rentrée ce vendredi 1er septembre.

L’Université de Tours s'apprête à accueillir ses premiers étudiants en master Erasmus Mundus Infectious Diseases and One Health (IDOH). Cette formation unique sur les maladies infectieuses leur permettra d’acquérir à la fois des compétences en santé humaine et animale.

Le master IDOH est coordonné par l'unité de recherche ISP « infectiologie et santé publique (UMR Université de Tours/Inra), à l’initiative du projet, et les universités de Barcelone et d’Edimbourg en tant que partenaires. À ce consortium s’ajoute un réseau de 35 organismes associés, qui regroupe des instituts de recherche, des établissements d’enseignement supérieur ou encore des entreprises des secteurs de la santé humaine ou animale et de la pharmacie.

Originaires du Bengladesh, du Népal, du Nigéria ou encore de Colombie, les 24 étudiants seront formés successivement dans chacun des trois établissements partenaires puis effectueront un stage dans un centre de recherche ou une entreprise, ce qui leur permettra d’acquérir de solides compétences dans le domaine des maladies infectieuses affectant les humains et les animaux.

Jusqu’à présent, les professionnels travaillant sur les maladies infectieuses étaient spécialisés en médecine humaine ou en médecine vétérinaire, et n’interagissaient que très peu entre eux. Or, 60% des maladies infectieuses humaines sont dues à des maladies infectieuses vétérinaires. Forte de ce constat, l’Université de Tours et ses partenaires ont souhaité proposer une formation transdisciplinaire basée sur l’interconnexion entre la biologie, l’environnement, la santé humaine et animale.
 
Ouverts aux étudiants du monde entier, les masters Erasmus+ ont pour objectif de favoriser l’attractivité de l’espace européen de l’enseignement supérieur. IDOH bénéficie ainsi d’un financement maximal de 2 760 000 € sur cinq ans, essentiellement sous forme de bourses d'étude. 21 étudiants du master se sont ainsi vus attribuer une bourse pour la première promotion.


D'après communiqué.