Tours

Les 4 techniques pour mincir de Céline Cornil

Elle vient d’ouvrir un centre spécialisé près des Halles de Tours.

Céline Cornil est une ancienne comptable, un métier qu’elle a exercé durant 25 ans. Aujourd’hui, elle observe les chiffres des balances. Depuis un burn out il y a 3 ans, cette Tourangelle prépare sa nouvelle vie professionnelle par étapes. Il y a un mois, ultime épisode, elle a ouvert son centre Physiomins à Tours, au début de la Rue Jules Charpentier à quelques dizaines de mètres du sud des Halles. Ancien bar, ex salon de coiffure, le commerce a été totalement rénové pour devenir un espace de vente de compléments alimentaires complété par deux salles de soins pour aider Tourangelles et Tourangeaux de tous âges à perdre les kilos qu’ils estiment avoir en trop.

« C’est mon mari qui m’a orienté vers le bien-être. La relation avec les clients, ce n’était pas mon truc, je n’en avais jamais fait, j’étais quelqu’un d’assez sauvage » explique la mère de famille qui a donc procédé pas à pas : « je me suis lancée dans une salle installée dans le salon de mon beau-frère aux Halles en février 2015 et j’ai commencé à proposer des séances de luxoponcture. Il s’agit d’une technique qui utilise l’infrarouge. C’est de l’acuponcture sans aiguilles. On touche la peau sur des points précis avec un petit stilet. On commence par les oreilles et on va ensuite sur toutes les autres parties du corps sur des points qui stimulent la perte de poids mais aussi d’autres troubles comme la ménopause ou le stress. »

Selon Céline Cornil, ces différentes méthodes permettent de perdre jusqu’à 1kg en un mois, et 4 avec un rééquilibrage alimentaire. En lien avec la marque dont elle est distributrice (sans pour autant être franchisée) elle propose aussi des soins notamment via la cryothérapie (avec le froid), ou encore du drainage et via une machine avec des ventouses. Des dispositifs qui entrent dans un programme global avec diagnostic diététique, bilan personnalisé et suivi pendant 6 mois après le traitement. « Les produits de Physiomins sont naturels et fabriqués en France » défend la commerçante qui vend également des crèmes ou des plats cuisinés.

« Ces techniques marchent toujours si l’on suit le protocole. Le plus dur c’est la phase de stabilisation quand on réintègre des aliments que l’on ne mangeait pas pendant un certain temps, durant la perte de poids » explique Céline Cornil qui propose des forfaits selon l’objectif (5 ou 10kg par exemple). Les séances seules sont elles à partir de 69€ en fonction de l’appareil utilisé. Pariant sur l’originalité du dispositif, la jeune commerçante espère aujourd’hui faire fructifier son carnet de rendez-vous déjà bien rempli grâce à ses premiers essais mis en œuvre depuis deux ans : « j’ai des client(e)s qui viennent de la Sarthe et même de l’Indre », sourit-t-elle.

O.C.