Tours

Politique d'Emmanuel Macron : un "Front Social" s'organise en Indre-et-Loire

Avec syndicats, associations et partis politiques.

Alors que le conseil des ministres a étudié cette semaine le projet de réforme du code du travail qui doit être adopté par le parlement selon la méthode des ordonnances afin d'accélérer la mise en place de la loi, ceux qui s'opposent fermement au projet avant même la fin de la concertation sortent déjà du bois.

Ainsi, les habitués des manifestations tourangelles que sont Sud Solidaires, C'est Au Tour(s) du Peuple, le Collectif Albert Thomas, Solidaires Etudiant-e-s 37 ou encore la Ligue des Droits de l'Homme commencent à se réunir pour préparer des actions afin de faire entendre leur opposition aux mesures du nouveau chef de l'Etat. Ils sont soutenus par la France Insoumise ou le NPA mais on notera que les syndicats comme la CGT ou FO ne font pas (encore ?) partie du groupement alors qu'ils étaient en première ligne des manifestations contre la loi Travail, considérée par certains comme moins tranchante que ce qui est aujourd'hui en vue. La CGT a tout de même annoncé une journée de grève nationale le 12 septembre.

De son côté, le Front Social de Tours prévoit une réunion ce jeudi 6 juillet à 18h30 au Foyer des Cheminots Rue Blaise Pascal à Tours, près de la gare. Son message : "c'est dans la rue que ça se gagne" en ajoutant "s’unir pour ne pas subir, voilà qui prend toute son actualité à la veille de la guerre sociale que Macron veut mener dès cet été."