Tours

Nouvelle cuisine centrale de Tours : ça avance

La première phase d'études est terminée. Une autre commence.

En marge de la présentation du conseil municipal prévu lundi dès 17h en mairie de Tours, le maire Serge Babary a donné des précisions sur l'avancée du dossier de la cuisine centrale. Actuellement aux Fontaines, elle permet de préparer notamment les repas pour les 8 000 enfants qui mangent à la cantine dans les écoles maternelles et primaires de la ville. Mais elle est jugée obsolète. La ville a donc lancé des études pour rénover le système. Plusieurs pistes sont envisagées (passer d'une cuisine actuellement gérée par des agents de la ville à une gestion privée, mutualiser avec d'autres communes de la métropole, construire un nouvel équipement toujours public...) et le sujet est suivi de près par les élus et parents. il a d'ailleurs déjà donné lieux a de riches débats.

Les choses avancent. Une réunion a notamment été organisée cette semaine, et le maire s'est vu présenter un diagnostic sur la situation actuelle de la cuisine des Fontaines. "Maintenant on va passer au chiffrage des projets d'évolution. Il y a une dizaine de solutions et aucun tabou. Nous aurons deux exigences principales : le coût des repas (actuellement autour de 4€ alors qu'il est à 2€ voire moins dans d'autres communes) et la qualité des produits qui est très bonne aujourd'hui" explique l'élu.

Serge Babary se pose aussi des questions : "faut-il garder une pâtisserie ? Personnellement, j'y suis plutôt favorable. Mais on peut aussi rationaliser les coûts et y gagner. " Avec 55 personnes pour 8 000 repas actuellement, le maire semble estimer qu'une réduction des effectifs serait envisageable sans forcément nuire à la qualité de service. Il insiste sur le fait qu'aucune décision n'est encore prise et que toutes les portes sont ouvertes (par exemple pour plus de bio ou de local dans les menus). Des réponses plus précises sont attendues dans les prochains mois, sûrement en fin d'année.