Tours

A Tours et à Druye, la soirée présidentielle en images

La fête mais aussi les revendications.

Dans son discours depuis Paris ce dimanche soir, Emmanuel Macron fraîchement élu président de la République à 39 ans (le plus jeune de l'Histoire) prenait bien soin de noter que sa large victoire face à Marine Le Pen n'était pas un blanc seing. Il a on ne peut plus raison et on a pu s'en rendre compte immédiatement en Touraine. Dans la soirée, quelques dizaines de manifestants ont défilé dans le centre de Tours avec leur pancarte "Ni Macron Ni Le Pen En Marche pour 5 ans de lutte".

Pour eux clairement, pas question de donner le moindre état de grâce au nouveau locataire de l'Elysée, ce sera l'affrontement direct tant son personnage est à l'opposé de leurs idéaux. Le paradoxe aujourd'hui, c'est qu'Emmanuel Macron semble plus redouté que Jacques Chirac par cette frange de la gauche alors que le président élu il y a 15 ans était théoriquement plus à droite sur l'échiquier politique. Le monde a changé.

Les résultats locaux, les réactions et les analyses de ce second tour tourangeau sont à découvrir ici.

Alors que des cris revendicatifs se font entendre Rue Nationale et dans le Vieux-Tours, dans un grand bar-restaurant de la Place Plumereau on ouvre des bouteilles de pétillant. En Marche fête sa victoire avec beaucoup de monde, avec le sourire. Le Front National est lui parti passer la soirée (sse réfugier ?) à Druye. On ne peut s'empêcher de penser que c'est pour se cacher le plus possible de la presse, ou des manifestants qui auraient voulu chatouiller le parti de Marine Le Pen.

Mission réussie puisque les seules photos que l'on ramène sont celles de la secrétaire départementale Véronique Péan et du salon des particuliers qui nous ont accueilli pour suivre les résultats à 20h vu l'interdiction du parti frontiste d'entrer dans le bar dont une salle avait été réservée. S'il veut se transformer et s'ouvrir dans l'avenir comme Marine Le Pen a semblé vouloir le dire ce dimanche soir, le Front National aura de sacrés progrès à faire, au moins pour l'hospitalité.

Bref, curieuse ambiance que ce soir de second tour de présidentielle. Et on remet ça dans un mois et demi pour les législatives.

Photos : Claire VINSON / Texte : O.C.