Tours

Le programme du Festival du Cirque de Tours se dévoile

Il aura lieu du 29 septembre au 1er octobre à la Gloriette.

En projet depuis un an et demi, annoncé très officiellement en début d'année, le Festival International du Cirque en Val de Loire de Tours commence à se dévoiler, à un peu moins de 6 mois de la première représentation sous "le plus grand chapiteau d'Europe" qui prendra place à la Gloriette, aux Deux-Lions, avec ses 50m de diamètre et ses 16m de hauteur.

Prévu du 29 septembre au 1er octobre, du vendredi soir au dimanche après-midi, l'événement proposera 7 représentations avec à chaque fois 2 500 places assises. 14 numéros sont au programme, sélectionnés par Emmanuel Horwood (qui a le titre de directeur artistique) et Michel Martial (conseiller artistique). On verra donc Les Diorios, des motards brésiliens qui tournent dans une sphère et seront aux côtés de deux dresseurs de tigres de Sibérie : les Italiens Soara et Redi Christiani.

Déjà annoncés aussi : le couple russe Dolce Vita et ses 30 changements de costumes en 9 minutes, les clowns espagnols Rivelinos, des Argentins, des Suédois... Au total, Tours Métropole promet un spectacle de plus de 2h présenté par Fabrice Fraisse et au rythme d'un orchestre venu de Suède : The brazil jack. 660 enfants assisteront à une répétition générale le jeudi 28 septembre et pourront rencontrer les artistes.

Voici une vidéo pour avoir une idée du travail des Dorios...

En plus des représentations, le Festival du Cirque en Val de Loire remettra ses trophées, le Turon d'or, le Turon d'argent, le Turon de bronze ou le Turon de cristal. Il y aura un jury de professionnels, un jury d'enfants et un prix du public. A noter que les trophées, dont le visuel n'a pas encore été dévoilé, ont été conçus par l'artiste tourangelle Laurence Dréano qui explique dans le magazine de la métropole avoir cherché "la tendresse, la douceur, l'amusement" pour les concevoir.

Les places pour le festival peuvent être réservées dans les points de vente habituels, les prix vont de 10 à 35€. 

 

A noter que suite à un courrier des associations oeuvrant pour le bien-être animal, la métropole leur répond dans son magazine distribué ces jours-ci : 4 des 14 numéros se feront avec des animaux, une "charte du bien-être animal" a été signée avec la métropole et le directeur artistique pour garantir un certain temps de repos entre les numéros un équilibre alimentaire ou des soins quotidiens. Un vétérinaire nommé par la métropole devra veiller au respect de ce texte. Pas sûr que cela suffise à convaincre des militants qui demandent une interdiction totale des cirques avec animaux. Récemment, ils ont ainsi manifesté devant le Cirque Bouglione et ont reçu un accueil très musclé de la part de ses employés, devant même se replier plus loin pour poursuivre leur mobilisation...