Tours

TVB : Une ville derrière son club pour la finale de la Coupe d'Europe CEV

Le Palais des Sports va afficher complet ce samedi.

C'est le dernier match de la saison, sans doute le plus important. Eliminé de la Coupe de France, sorti du championnat en 1/4 de finale il y a une semaine, le Tours Volley Ball n'a plus que la Coupe d'Europe CEV pour espérer un titre cette saison. "Plus que" ? Tout de même ! On parle d'une finale européenne là. La petite coupe d'Europe, peut-être, mais la coupe d'Europe quand même. Arriver en finale est déjà une sacrée prouesse même si Tours en a payé le prix sur le terrain hexagonal en ne parvenant pas à réussir son objectif de remporter un titre national.

Bref, quelle que soit l'issue ce samedi soir, on pourra au moins dire que les volleyeurs tourangeaux se sont distingués cette saison. Les voilà donc opposés à Trentino, monument du volley italien et européen. Le match prévu ce samedi soir au Palais des Sports de Tours, c'est la finale retour de la compétition. A l'aller en Italie mercredi soir, les Tourangeaux ont bien compris que ce n'était pas un simple adversaire qu'ils avaient en face d'eux mais une montagne.

Le résultat a été sans appel : défaite 3-0. Certains pourront dire que c'est déjà terminé, que vu cette issue, la différence des effectifs, ce match retour sera seulement un match de gala. Le TVB ne semble pas l'entendre de cette oreille. Le sport reste le sport (vous vous souvenez du PSG cette année contre Barcelone en foot ?). Tant que ce n'est pas fini ce n'est pas gagné, et ce n'est pas perdu non plus. C'est même plus facile de renverser la tendance que dans une campagne électorale. Avec un public chauffé à blanc comme le sera à coup sûr celui de Grenon ce 15 avril, on peut espérer voir sur le terrain un club guerrier et revenchard.

S'ils gagnent 3-0 ou 3-1, les Tourangeaux pourront espérer finir le week-end avec un trophée de plus dans leur armoire. Alors il faudra encore marquer 15 points dans un set en or final, donc aller jusqu'au bout de ses ressources. Demain, en tribune, devant la télé ou en passant Place Jean Jaurès où une bâche en l'honneur des joueurs a été accrochée, bref : de près ou de loin, on sera tous avec eux. Parce qu'un exploit sportif ça n'a pas de prix, c'est juste du bonheur.