Tours

De gros changements en prévision à la Caserne Chassagne de Tours

La police municipale doit bientôt s’y installer à côté des pompiers.

L’adjoint au maire en charge de la sécurité à Tours Olivier Lebreton présente cela comme « une première en France » : la ville planche sur un rapprochement entre les pompiers, la police municipale et la sécurité civile afin que tous partagent les mêmes locaux, en l’occurrence ceux de la Caserne Chassagne sur le Boulevard Wagner. L’élu pilote d’ailleurs doublement le projet profitant de son cumul de mandats : à Tours il est responsable de la police municipale et au département il fait partie des administrateurs du SDIS. Forcément, ça facilite les discussions…

« On n’a pas de maquette ni de plans » tempère le maire de Tours Serge Babary pour expliquer que ce projet n’en est qu’à ses prémices et que les réalisation ne sont pas à attendre avant 4 voire 5 ans. La philosophie, c’est que les locaux actuels de la police municipale tourangelle sont trop petits, que ceux de la sécurité civile municipale (comportant 6 agents) sont trop excentrés car situés à Larçay et que, dans le même temps, la caserne des pompiers a besoin d’un bon gros coup de jeune : « il y a eu de nombreux petits travaux mais elle est vieillissante et plus adéquate aux missions des pompiers. » Ils sont 140 à en faire la base de leurs missions (80 professionnels et 60 volontaires).

A l’avenir, ils seraient donc rejoints par les 140 agents de la police municipale et ceux de la sécurité civile, via donc un grand projet de mutualisation qui pourrait déboucher sur la construction d’une extension au bâtiment actuel. Des études vont être menées, une réunion est aussi programmée chez le préfet d’Indre-et-Loire : « on ne veut pas faire de cache-misère mais une vraie réhabilitation » plaide Olivier Lebreton. On pourrait avoir une idée plus précise du chantier d’ici un an.