Tours

L'art contemporain c'est aussi à l'Hôtel Gouin

La photo du jour d'Info-Tours.fr.

Ce week-end, le public tourangeau peut faire ses premiers pas dans le nouveau Centre de Création Contemporaine (CCCOD). A quelques pas, on vous conseille aussi un passage par la cour de l'hôtel Gouin. Cette semaine, on y a installé un "stabile-mobile", le Crinkly de Calder.

"Patrimoine et art contemporain se rencontrent en un lieu unique, joyaux de la Touraine : l’Hôtel Goüin. Une union qui sera également le fil rouge de la future Biennale d’art contemporain à partir de 2018" explique le département d'Indre-et-Loire, propriétaire du monument qui héberge aussi un atrtiste en ce moment.

Explications supplémentaires : "Présente à Amboise depuis 1970, Il s’agit d’une sculpture monumentale imaginée et réalisée, en 1969, par Alexandre Calder, dans son atelier à Saché, devenu lieu de résidence et de création artistique. L’oeuvre exposée à l’intérieur de la cité scolaire d’Amboise a retrouvé, en 2012, ses couleurs d’origine. Un redressement de son axe de rotation a également été effectué (une intervention d’Antoine Amarger, restaurateur de sculptures métalliques à Veigné).

Le Département a accompagné financièrement la ville d’Amboise dans ces travaux de restauration pour un budget de 12 246 €. La cité scolaire d’Amboise nécessitant des travaux de rénovation, le CNAP a accepté le dépôt temporaire du « Crinkly », dans la cour de l’Hôtel Goüin, offrant ainsi l’opportunité au grand public de le découvrir.

Fabriquée en acier, aluminium et inox, cette sculpture, haute de 3,50 m, d’une surface déployée de 10 m2, pèse environ 1,5 tonne."