Tours

Services publics : 250 manifestants à Tours, plus de 250 Tourangeaux à Paris

La pluie ne les a pas arrêtés.

On ne pouvait pas les rater près de la gare Montparnasse de Paris ce mardi midi : les Tourangeaux se sont mêlés aux troupes parties manifester pour la défense du service public de santé. Venus en bus depuis l'Indre-et-Loire, ils étaient au moins 250 à venir grossir les rangs de ce rassemblement national, en grande issus du CHU.

Dans le même temps, malgré un ciel tout gris et une pluie bien décidée à ne pas s'arrêter, plus de 250 personnes (dont encore une fois beaucoup de blouses blanches du CHU et d'autres agents des services publics) ont manifesté Place Jean Jaurès puis Rue Nationale pendant plus d'une heure. Elles répondaient à l'appel de la CGT, de Sud et d'FO.

Le mot d'ordre : défendre l'hôpital, refuser la casse du service public et les mesures menées par la ministre (tourangelle) de la santé Marisol Touraine. A Tours, les syndicats craignent jusqu'à 800 suppressions de postes et 350 fermetures de lits pour le CHU. Ils emploient le terme de "licenciements" expliquant que ce seront majoritairement des CDD qui ne seront pas remplacés. Outre le personnel médical, les services techniques pourraient aussi être touchés. Parmi les craintes également : la fermeture de services dans les autres sites de santé tourangeaux comme à Chinon.

Il s'agit là d'un plan sur une dizaine d'année, sur lequel la direction refuse pour l'instant de communiquer y compris en interne mais l'Agence Régionale de Santé ne le nie pas.