Tours

Tours Métropole : les choses pourraient aller très vite

Un conseil communautaire extraordinaire pourrait être convoqué dès lundi 6 mars.

Il y a quelques jours, l’Assemblée Nationale a voté définitivement la loi qui doit permettre à Tour(s)Plus, aujourd’hui Communauté Urbaine, de devenir une métropole avant la fin du mandat de François Hollande. Voire même avant la fin du mois de mars.

Lors du conseil communautaire de ce lundi soir, le président de l’agglo Philippe Briand a fait un point d’étape sur les démarches en cours en vue de cette évolution de Tour(s)Plus. Il l’a déjà dit plein de fois, et l’a répété ce 27 février : « ça a été un rude travail... Le ministre Baylet qui avait dit en juin au Vinci que Tours ne serait jamais métropole a été marqué par nos mobilisation importante... On a fait en 8 mois ce que certains ont fait en 3 ans... », etc, etc.

Maintenant, les élus tourangeaux attendent la promulgation du texte par le chef de l’Etat : « je touche du bois, il ne devrait pas y avoir de recours auprès du conseil constitutionnel » a souligné Philippe Briand qui parie sur une signature du texte dans les tous prochains jours ce qui pourrait permettre aux élus communautaires de se réunir dès lundi prochain (6 mars) afin de voter officiellement ce passage en métropole. Ensuite, il faudrait que les conseils municipaux des 22 communes délibèrent également pour confirmer qu’elles acceptent majoritairement cette transformation (seul St-Pierre-des-Corps y serait hostile) : « je rêve que cela se fasse un samedi matin, en 1h, et qu’on se retrouve tous à la Cité du Numérique de Mame avec le département, l’université ou les chambres consulaires pour fêter cela autour d’un buffet. »

Alors pourquoi aller si vite ? Si Tour(s)Plus a déjà reçu 6 millions d’euros supplémentaires avec son passage en Communauté Urbaine au 1er janvier, les élus tablent sur l’obtention d’une partie des 150 millions d’euros que l’Etat réserve aux 22 métropoles du pays : « on a des projets sur lesquels on pourrait déjà demander des financements » a conclu Philippe Briand. Car entre une deuxième ligne de tramway, une future patinoire communautaire ou une grande Arena sportive, Tours compte bien profiter de son nouveau statut pour voir grand dans les prochaines années.

O.C.