Tours

« Mon Souvenir de 2016 » : Carole Lebrun… et le petit chien

Présidente de la SCIC Ohé, qui a racheté le Bateau Ivre, et le compagnon du comédien tourangeau Franck Mouget.

Une nouvelle année touche à sa fin... En Touraine comme ailleurs, 2016 a été riche en actualité. Chacun l'a vécue à sa manière. Comme l'an dernier, nous avons donc proposé aux Tourangeaux de nous raconter ce qui a été important pour eux ces derniers mois... Qu'ils soient artistes, engagés en politique, sportifs ou issus du monde économique, nous les avons tous croisés au cours d'un reportage, d'une interview ou d'un événement. C'est l'occasion de prendre de leurs nouvelles mais aussi de mieux les connaître. Leurs textes seront publiés tout au long de ce mois de décembre...

 

C'est une belle aventure de cette année 2016. Après des années de combat pour faire renaître une activité culturelle au Bateau Ivre, salle de concert fermée Rue Edouard Vaillant, le collectif Ohé du Bateau a racheté le bâtiment et s'est transformé en société coopérative. Sa présidente Carole Lebrun nous livre en avant-première le 1er texte d'une série qui racontera cette épopée avec le regard du petit chien de Franck Mouget, l'âme forte du collectif, toujours collé à son maître...

"Chroniques du petit chien, volet 1,

Mes plus beaux souvenirs de l’année 2016 sont — pardon de cette constatation presque banale — presque tous connectés à l’aventure du Collectif Ohé du Bateau, devenu, depuis peu, la première SCIC à vocation culturelle de France, lors d’une assemblée générale des plus émouvantes, le lundi 17 octobre. Ce moment restera peut-être comme une respiration ou plutôt un instant suspendu dans nos emplois du temps trop souvent encombrés. Car les décisions qui ont été prises ce soir-là, les questions qui ont été posées, les interventions qui se sont succédées, dans une émotion et un enthousiasme sincères, n’ont pas pu faire oublier toute la rigueur et l’énergie déployées pour que ce projet aboutisse.

Depuis quelque temps déjà, l’idée de raconter l’aventure suscitée par la réouverture du Bateau ivre, pour en conserver la mémoire voire la magie, s’est imposée à ceux qui en sont les acteurs, souvent modestes mais passionnés. Mais par quels moyens peut-on au mieux conserver, valoriser, transmettre, la trace de ce qui a été et souhaitons-le, sera encore, c’est probablement ce qui nous reste à inventer…

En y réfléchissant un peu plus sérieusement, je me suis demandée si la fin de cette année 2016 ne m’a pas permis de reconnaître le dépositaire des témoignages les plus inspirants et les précieux de l’odyssée d’Ohé ! 

Il est peut-être le plus sage d’entre nous,
Il entend tout.
Il sait tout.
Il comprend tout.
Même s’il ne dit rien, il n’en pense pas moins.

S’il pouvait parler de l’année qui s’achève, il dirait peut-être avec autant d’humilité que de malice…

Qu’il se souvient du marché Velpeau au mois de mars et du vent qui faisait voler les affiches et les prospectus aux couleurs jaune et noire,
Qu’il se souvient de « Rachetons le bateau » et que lui, du haut de son observatoire souvent vacillant, il a parfois le mal de mer,
Qu’il se souvient du regard amusé mais complice de Marcus Miller quand il a fallu brandir un tee-shirt couleur citron, et sourire pour la photo,
Qu’il se souvient de minuscules potirons pour une soupe populaire orangée, un après-midi d’octobre,
Qu’il se souvient que le mois d’avril est resté hivernal et que pourtant, on était heureux, qu’on a chanté, même, au fond d’un café, de soulagement, de triomphe, de victoire, d’épuisement,
Qu’il se souvient du vendredi 24 juin et qu’on lui à dit qu’on allait bientôt devenir (co)propriétaire…

Ce témoin, d’ordinaire peu connecté au sol, qui plisse les yeux en signe d’assentiment ou de sage réprobation, qui focalise toutes les attentions, les inquiétudes, qui apaise les tensions et les colères environnantes, tant il sait susciter l’empathie par sa toute petite taille, sait-il qu’il est notre plus petit dénominateur commun ?"

 

Sur la photo, le petit chien aussi pose avec le maire lors de l'officialisation du rachat.