Tours

Tours Sud : 10 excès de vitesse en 30 minutes

Et souvent supérieurs à 30km/h.

A Tours, les policiers ont l'habitude de contrôler la vitesse ou les différentes infractions (ceinture, téléphone...) sur une grosse quinzaine de points différents répartis sur l'ensemble de la ville. Parfois ça ne dure qu'une demi-heure, d'autres fois ils restent pendant plus de 2h.

Ce jeudi après-midi, c'est à Tours Sud qu'ils se sont rendus, à l'angle de l'Avenue de l'Alouette et de la Route de St Avertin. En arrivant du pont récemment rénové, les automobilistes sont en pleine descente et tentés d'accélérer. Mais non, c'est limité à 50 ! "On vient souvent ici car c'est une voie à sens unique donc les conducteurs ne peuvent pas être prévenus par des appels de phares. C'est d'ailleurs une pratique à risques : récemment dans cette zone, une voiture qui approchait d'un contrôle et n'avait pas d'assurance a subitement fait demi-tour, percuté un deux-roues et le motard a été blessé" raconte un policier.

A l'approche de l'heure de pointe, le trafic est dense... Et il y a vite une file de voitures qui se forme sur le bas-côté. La dizaine de fonctionnaires mobilisée ne tarde pas à interpeller les premiers contrevenants à plus de 80km/h, et même un ambulancier. Pour tous, plus de 10 en 30 minutes, ce sera 90€ d'amende et 2 points en moins sur le permis de conduire.

Venu sur place, le préfet d'Indre-et-Loire rappelle que depuis cet été le nombre de contrôles a augmenté de 20% sur le département face à la hausse de la mortalité routière observée en début d'année. En 11 mois, 32 personnes ont perdu la vie sur les routes tourangelles, soit autant que sur la même période en 2015 (35 morts sur l'ensemble de l'année dernière).

Les autorités redoutent une hausse de cette mortalité sur l'ensemble de 2016 malgré une baisse des accidents et du nombre de blessés, d'où cette présence accrue sur le terrain : "les Tourangeaux ne comprennent que les contrôles..." se lamente Louis Le Franc qui a durci le barème de sanctions depuis le mois de juin, rendant les suspensions de permis plus fréquentes et plus longues.

Résultat : le nombre de verbalisation a progressé de 30% (+ de 5 000). Rien que la semaine écoulée, du 17 au 23 novembre, 32 permis ont été confisqués dont 12 pour des excès de vitesse de plus de 40km/h hors agglomération, là où les accidents sont les plus violents. En revanche en ville, on observe plus de collisions mais moins graves. Leur nombre est par ailleurs en repli de 5% en 2016 d'après la police qui lutte également fortement contre l'alcool au volant, fléau touchant en particulier les plus de 50 ans. On se souvient aussi qu'au printemps, un homme s'est tué à scooter sur l'Avenue de Grammont avec plus de 4g d'alcool par litre de sang. La semaine dernière, 13 personnes ont encore perdu leur permis en Touraine après avoir abusé de la bouteille.