Tours

Self-Grower lauréat du 5ème Startup Week-end de Tours

Il s'agit d'un potager d'intérieur connecté.

Après 54h d'efforts dans l'ancienne imprimerie Mame de Tours devenue Cité de la Création et du Numérique, Self-Grower a remporté le 5ème Startup Week-end de Tours ce dimanche soir. Rappelons qu'il s'agit d'un concours de création d'entreprises, l'objectif étant de lancer un projet en un temps record. Là, on parle d'un potager d'intérieur connecté pour faire pousser fruits et légumes à la maison. D'ailleurs la nourriture est en bonne place dans le palmarès de l'événement puisque La Boîte à Sardines termine 2ème, sachant qu'il s'agit d'un projet d'entreprise dont le concept est d'envoyer à domicile des boîtes de conserve de sardines, mais millésimées, la crème de la crème. 3ème et dernier prix : News Watcher pour mettre en avant les infos vraies sur les réseaux sociaux, totalement dans l'actu puisque Facebook se penche sur la question devant la recrudescende de fausses infos.

Avec 90 inscrits, 18 projets présentés au début du concours vendredi et 12 équipes constituées pour le développement, le Startup Week-end tourangeau a encore prouvé qu'il attirait du monde, jusqu'à devenir l'un des sujets les plus discutés de France sur Twitter, mais sans parvenir à devancer l'émission Koh Lanta.

"Cette fois-ci nous avions même deux anglo-saxons, un américain et un anglais qui ont rejoint leurs copines à Tours" raconte Julien Dargaise, organisateur avec l'association Palo Altours. "48% des participants étaient des développeurs, 14% des designers" note également celui qui est lui-même un startupeur : "20% étaient des femmes et environ la moitié issus de Tours. Une quinzaine avaient aussi déjà participé à un tel événement.".

Soutenu par la Chambre de Commerce et d'Industrie ou le Crédit Agricole, le Startup Week-end permet à ses lauréats de gagner des heures de formation, un accès à l'espace de coworking de Mame ou du coaching. Après 5 éditions, "10 à 12% des projets sont toujours actifs avec une dizaine d'emplois créés" se réjouit Julien Dargaisse qui cite les exemples de Pirates de Loire, application de jeu touristique qui se développe hors-Touraine, ou encore Peetch, le cadavre exquis qui a séduit 200 écoles et a levé des fonds auprès du fondateur de l'entreprise tourangelle Alloresto. A noter qu'une 6ème édition est d'ores et déjà prévue au printemps 2017 sur le thème de la ville intelligente "avec des partenaires jamais venus vers nous jusqu'ici comme EDF ou La Poste/"

Olivier COLLET