Tours

Miss Centre-Val de Loire : « le règlement n’est pas trop strict »

La nouvelle miss régionale réagit après la destitution de Margaux Legrand-Guérineau.

Il y a quelques semaines nous vous présentions Margaux Legrand-Guérineau, une étudiante de Joué-lès-Tours élue Miss Centre-Val de Loire à Déols en septembre. Mais c’est finalement Cassandre Joris, sa première dauphine, qui participera à l’élection de Miss France le 17 décembre à Montpellier. Elle la remplace car Margaux Legrand-Guérineau a abandonné. Enfin, c’est ce qu’elle a dit dans un premier temps avant de révéler le week-end dernier à nos confrères de la NR qu’elle avait été « destituée » car le comité Miss France avait reçu de manière anonyme des photos d’elle dénudée (notons que le procédé est quand même plus que limite…). Des images privées, jamais publiées nulle part, mais le secret n’était manifestement pas très bien gardé, ou en tout cas pas par des personnes de confiance. L’information de leur existence avait d’ailleurs commencé à circuler dès début octobre.

DECOUVREZ LE PORTRAIT COMPLET DE CASSANDRE JORIS

Comme le fait de mesurer au moins 1m70 ou de ne pas être mariée, avoir fait ce type de clichés, même dans un but artistique, est totalement proscrit par le règlement du concours de beauté le plus célèbre de France (ce n’est pas la première destitution d’ailleurs). Si Margaux Legrand-Guérineau estime que cette règle est un peu trop sévère, sa remplaçante n’est pas du même avis : « je ne la trouve pas trop stricte… C’est pour l’image des Miss France et c’est normal que cela reste comme ça. C’est dommage, Margaux se prive d’une belle aventure. Elle a fait ces photos parce qu’elle pensait que ça pourrait lui ouvrir des portes dans le mannequinat. C’est sa vie privée. Il n’y a apparemment rien de choquant mais c’est contre le règlement. »

La jeune femme de 20 ans qui se prépare à partir à La Réunion avec les autres candidates veut par ailleurs clore toute polémique et affirme être restée proche de la Miss destituée : « je prends de ses nouvelles, on s’écrit, je suis allée chez-elle récupérer l’écharpe de Miss Centre-Val de Loire. Tout se passe très bien entre nous. » Une façon de couper court aux rumeurs inévitables prétendant que c’est elle qui était à l’origine de l’envoi des photos : « j’ai vu des messages qui m’accusaient sur les réseaux sociaux… » L’affaire a par ailleurs fait le tour des médias, jusqu’à être évoquée par Cyril Hanouna dans son émission sur C8 ce mardi…

Oui, le Centre-Val de Loire est bien le théâtre d’une « guerre des Miss. » Avant l’affaire des photos, Margaux Legrand-Guérineau avait déjà expliqué s’être fait pirater son compte Facebook. Quant à Cassandre Joris, elle avoue recevoir régulièrement des messages désagréables. Et dire qu’il y a vraiment des gens qui n’ont que ça à faire…

O.C.

Photo : Cassandre Joris et Margaux Legrand-Guérineau