Tours

« Roméo et Juliette » s’aiment sous l’autoroute et c'est spectaculaire

Samedi soir, la Compagnie Off teste son nouveau spectacle sous un pont. Mais pas n’importe quel pont.

Sous l’A10, à quelques mètres de la voie ferrée, à la frontière entre Tours et St-Pierre-des-Corps, on perçoit à peine le bruit des voitures et des trains. A la place on entend les voix de Roméo et Juliette. Une auto est retournée dans un coin. Des danseurs donnent l’impression de faire du hip-hop et quelques curieux observent tout cela. Au pied de la pile du pont repeinte en rouge et blanc qui matérialise depuis 2009 le « Point Zéro », la Compagnie Off est en train de répéter son nouveau spectacle, sa nouvelle création : Wild Side Story.

Samedi soir, à 20h, le public tourangeau pourra découvrir gratuitement l’avant-première de ce projet en gestation depuis deux ans. Un conte pensé pour ce lieu urbain totalement inhospitalier mais très inspirant pour Philippe Freslon de la Cie Off : « pour moi le Point Zéro a toujours été un des points phares de Tours. Il représente le pont dans le Bronx à New-York où West Side Story a été tourné. A partir de là, je voulais recréer West Side Story ici. »

Une ambition qui s’est confrontée avec le calendrier : « en 2016 nous célébrons le 400ème anniversaire de la mort de Shakespeare. Et West Side Story c’est inspiré de Roméo et Juliette. Nous avons donc pris le texte original que nous avons retravaillé, raturé, en inversant également certaines scènes. Pour la première fois, nous qui avons toujours fait un mix entre cirque et opéra, on se retrouve avec un spectacle théâtral, avec le texte de Shakespeare en français et en anglais qui côtoie des scènes de cascades en voiture avec des BMW. On navigue entre les époques. »

Plus qu’une réécriture, c’est aussi une lecture actuelle de Roméo et Juliette que Philippe Freslon veut présenter avec son Wild Side Story : « c’est toujours d’actualité car le propos principal de ce texte est de montrer que la société est si intolérante qu’elle n’a pas prévu que deux êtres venus de familles opposées puissent s’aimer. Ainsi, Roméo et Juliette préfèrent la fuite, la mort en quelque sorte, pour trouver la liberté, plutôt que de vivre dans une société qui n’accepte pas leur relation. Ici aussi nous sommes dans un lieu d’intolérance, la frontière entre St-Pierre-des-Corps – ville populaire communiste – et Tours, ville bourgeoise savante. Ce Point Zéro, qui était le canal, désormais surplombé par l’autoroute, est une frontière géographique, politique et sociale. Et nous allons encore la renforcer avec un grillage. »

Placé tout autour d’un espace scénique de 70m de long, le public doit s’attendre à avoir l’œil, à devoir se braquer, se retourner. Comme nous serons en soirée, une réflexion particulière a également été engagée autour de l’éclairage de la représentation. Au total, 75 personnes sont mobilisées : comédiens, danseurs, traceurs, cascadeurs… « c’est toute la pluridisciplinarité du théâtre de rue » confirme Philippe Freslon qui a travaillé Wild Side Story avec son équipe lors de résidences ces derniers mois dans les Centres Nationaux des Arts de la Rue d’Aurillac, Brest et Villeurbanne. Le spectacle est d’ailleurs déjà programmé en 2017 dans le Cantal et la région lyonnaise, « et nous cherchons des lieux pour le jouer correspondant à ce principe de territoires et de quartiers oubliés dans les années 70 par les municipalités et que l’on redécouvre aujourd’hui. Nous voulons les occuper. »

Olivier COLLET

Après le spectacle, la fête se prolongera dès 22h au Point Haut de St-Pierre-des-Corps (entrée payante) avec musique et DJs toute la nuit dans une scénographie lumineuse et « avec un dress code tout en fourrure » note Philippe Freslon. Tout ça constituera la 2ème édition de la Blitz Witz Nacht, dont l’ébauche de l’an dernier nous avait laissé d’excellents souvenirs. A venir aussi : les 30 ans de la Cie Off avec une grande fête annoncée pour le printemps 2017.