Tours

Le CCCOD de Tours prend vie

Son accueil est désormais ouvert au public du mercredi au samedi.

Aucun doute lorsque l’on approche du futur Centre de Création Contemporaine Olivier Debré de Tours : le bâtiment situé au cœur du jardin François Ier, à la place de l’ancienne Ecole des Beraux-Arts près de la Rue Nationale, est toujours en travaux. Les camions sont à l’œuvre, et des barrières empêchent d’en faire le tour. Néanmoins, le chantier est presque terminé et il vaut mieux : dans 4 mois et demi maintenant les premières expositions vont débuter, même si c’est un peu plus tard que ce qui était prévu à l’origine.

Pour faire patienter les Tourangeaux – et entretenir une certaine attente autour de son programme – le CCCOD joue avec le calendrier et se dévoile par petits bouts. Une étape importante a été franchie ce mercredi à 14h30 : les portes de l’accueil se sont officiellement ouvertes pour le public (accès par la Rue Constantine). Tout le monde peut donc venir se renseigner sur les activités de ce lieu dédié à l’art contemporain de 14h30 à 18h30 du mercredi au samedi mais aussi réserver dès à présent un pass annuel (valable 12 mois dès l’ouverture l’an prochain) au tarif de 25€ : « nous avons déjà 530 personnes qui nous soutiennent » explique-t-on dans l’équipe (qui compte 12 salariés, et bientôt 14). Moins d’une heure après l’ouverture des portes, une quinzaine d’entre elles étaient déjà passées récupérer leur carte personnelle. Pendant ce temps, des professeurs visitaient les étages pour préparer de futures visites avec leurs élèves (à terme, ils auront deux jours par semaine pour profiter de l’art, les lundis et mardis de mi-septembre à mi-mai).

Ces amateurs d’art ont aussi pu découvrir la grande Nef de 30m de long, 10m de large et 10m de haut, vestige rénové de l’ancienne école. On l’a déjà vue à plusieurs reprises pendant les travaux, mais cette fois, avec son éclairage, son sol impeccable et sa peinture fraîche, elle resplendit et dévoile tout son volume. A terme, elle accueillera des œuvres monumentales dans un espace d’exposition immense et rare. Grâce à ses vitres, elle sera visible de l’extérieur ce qui permettra à tout le monde de profiter des artistes gratuitement 24h/24 et de disposer d’explications via des QR Codes. Autre solution pour se rincer l’œil gratuitement : venir, dès mars, au café du CCCOD qui ouvrira au 1er étage avec une vue plongeante sur la Nef.

On est donc en train de vivre l’aboutissement d’un projet en construction depuis plus de deux ans, à près de 15 millions d’euros, et dont l’objectif est d’accueillir 100 000 visiteurs par an. Comme on le disait, les informations arrivent petit à petit. Dans tout pile deux semaines, nous publierons un autre article avec les noms des premiers artistes invités à présenter leurs œuvres en 2017 à Tours. Les expositions présentées au CCCOD seront toutes temporaires, avec une durée de 3 à 5 mois, soit une dizaine de vernissages par an dans 4 salles (Nef, Galerie Noire au rez-de-chaussée, Galerie Blanche à l’étage et la mezzanine). Mais dès décembre, les œuvres du peintre Olivier Debré prendront place dans le Nef. Le 2 et le 3 des portes ouvertes du bâtiment seront alors organisées avant la grande inauguration du 10 au 12 mars 2017. C’est aussi à ce moment-là que fleurira le jardin autour du bâtiment.

Olivier COLLET