Tours

La Vallée du Cher en alerte attentat... dans le cadre d'un exercice

Des centaines de personnes ont été mobilisées pendant plus de 4h.

Les sirènes n'en finissaient plus de hurler hier soir à Tours, à tel point que certaines personnes qui n'étaient pas au courant de ce qui se tramait se sont sérieusement inquiétées. Il faut dire que le dispositif déployé a été impessionnant : des pompiers au GIGN en passant par la police, les gendarmes ou les services de renseignement, tous ont convergé vers le stade de la Vallée du Cher où trois terroristes déguisés en pompiers (un rôle joué par des militaires) avaient fait un massacre dans les tribunes lors d'un match de foot. L'un a utilisé des explosifs dans la tribune d'honneur, les deux autres ont déclenché une fusillade avant de prendre d'assaut le PC sécurité. Un terroriste s'est enfui dans les vestiaires avec dix otages.

Tout ça, c'était pour de faux, mais les moyens mis en place étaient bien réels afin de tester la capacité d'organisation des secours, un test que la préfecture d'Indre-et-Loire mène chaque année (par exemple la dernière fois elle avait simulé un accident de train).

Sur place, dès 18h et toute la soirée, des élèves infirmiers du CHRU et de la Croix-Rouge (200) ont fait les victimes (bilan : 50 morts et 88 blessés), une bande son reproduisait le bruit des armes et les cris des spectateurs apeurés... Un maximum de réalisme pour une mise en condition et un stress bien réel pour être le plus efficace possible. Le quartier a été bouclé, une cellule de crise a été ouverte à la préfecture, un poste médical avancé installé, des victimes évacuées... Au total, plus de 400 personnes étaient mobilisées. Peut-être un peu anxiogène mais sans doute nécessaire alors que la France reste en état d'urgence.

Nous vous proposons un reportage photo complet de cette soirée...

James TECHER