Tours

La Maison de la Réussite prend ses quartiers au Sanitas

Elle accueille parents, jeunes ou entrepreneurs dans l’ancien collège Pasteur.

Sur les murs, une peinture verte acidulée. Sur le fronton, un logo dessiné par des enfants. Dans la salle d’accueil, les bureaux ou la « papothèque », des meubles aux couleurs claires et apaisantes. Et à l’accueil, un sourire. « Ici c’est vraiment une maison, c’est la famille » disent à la fois son directeur Olivier Rossi et le maire de Tours Serge Babary. Après Orléans, Tours est la seconde ville de la région à avoir sa Maison de la Réussite. En chantier depuis le printemps et le début du recrutement de son personnel, ouverte depuis quelques jours, et inaugurée ce samedi matin, elle est située au cœur du quartier du Sanitas, dans les locaux de l’ex-collège Pasteur. « C’est une respiration, un espace dans un quartier qui en manque. Et elle est destinée aux habitants des 7 quartiers prioritaires de la ville » nous dit-on, donc ce n’est pas seulement pour ceux du Sanitas.

Ici, on invite à venir « des personnes en manque de considération » que l’on écoutera « avec sympathie et empathie » afin de les guider vers la solution la plus adaptée : « c’est un lieu, avec des moyens, mais ce n’est pas un service supplémentaire » insiste-t-on encore du côté de la municipalité. Les partenaires sont ainsi multiples, « et ils viendront ici, au plus près des habitants » précise bien l’adjointe en charge de la politique de la ville Chérifa Zazoua. Parmi eux : la Chambre de Commerce et d’Industrie et celle des Métiers et de l’Artisanat pour parler emploi, l’UFC Que Choisir pour des conseils aux consommateurs ou encore le CRIA37 et l’Entr’Aide Ouvrière pour la partie éducation.

Pour mieux comprendre comment va fonctionner ce nouveau service, nous avons interrogé son directeur, Olivier Rossi :

« On a trois grands axes de travail : le premier c’est le soutien aux parents, le deuxième c’est le soutien aux collégiens et lycéens dans leur parcours scolaire, et le troisième c’est le soutien aux initiatives d’entreprenariat des habitants issus des quartiers prioritaires. Nous sommes ouverts du lundi au vendredi et un samedi sur deux. Les gens peuvent venir pousser la porte s’ils ont entendu parler d’une action ou qu’ils veulent rencontrer un travailleur social. On n’est pas là pour faire à la place de nos partenaires, mais avec eux. Chaque partenaire a ses spécificités et on essaie de créer des synergies. C’est une aide en plus, une tentative originale et intéressante.

Ici, on prend le temps d’écouter. Et on construira ensemble les conditions pour qu’ils réussissent dans ce qu’ils auront envie ou besoin de faire. On va essayer de comprendre les problèmes des personnes et faire en sorte qu’elles puissent reprendre en main l’environnement dans lequel elles sont. Ici on va pouvoir les aider à se poser, on regarde quels partenaires sont autour d’eux, on réexplique leur rôle et on essaie de faire en sorte que ces personnes retrouvent un pouvoir d’agir sur leur situation. Les familles sont souvent dans une situation où tout est dans l’urgence parce qu’elles sont dans la précarité. L’idée est de définir des priorités, de tranquilliser les gens, qu’ils reprennent le fil de leur propre histoire. Cette maison sera importante dans le quartier si les habitants arrivent à y trouver des solutions. »

Olivier COLLET

Ci-dessous, découvrez l'intérieur du lieu et les photos de l'inauguration...