Tours

De plus en plus de grands événements sur l’Île Aucard

Au milieu de la Loire, le site retrouve une seconde jeunesse.

Cet été, on s’était moqué de nous. On avait osé faire le rapprochement entre la fan zone installée sur l’Île Aucard de Tours pour la demi-finale et la finale de l’Euro de foot et le fait qu’Aucard de Tours y organisait son festival de soutien suite à l’annulation quasi complète de sa 31ème édition en juin pour cause d’inondations. C’est vrai, Aucard était là avant. Bien avant (d’où son nom, évidemment) avant de migrer grâce à l’augmentation de son aura. On le savait. Alors pourquoi avions-nous fait ce rapprochement ? Tout simplement parce qu’il faut bien reconnaître que les grands événements populaires sur cette île ce n’est pas si fréquent (Festi Basket et T'es Belle et tu sens bon l'an dernier cependant). Depuis, on a d’ailleurs appris que La Chaudière Festival allait aussi investir les lieux les 7 et 8 octobre pour son grand retour (on en parle par ici). Jamais 2 sans 3 dit le proverbe. Alors, coïncidence ou réelle volonté de faire revivre ce lieu qui le mérite ?

Pour en avoir le cœur net, il faut aller discuter avec Xavier Dateu, l’adjoint au maire chargé des sports à la mairie. C’est de son service que dépend l’Île Aucard puisqu’elle accueille des scolaires pour leurs séances sportives tout au long de l’année ainsi que les activités du Patronage Laïque Paul Bert. Sans oublier ses terrains de basket accessibles en permanence, les ateliers sportifs des vacances scolaires ou la nouvelle offre sportive de la ville baptisée Les Mercredis du Sport.

La suite est un peu technique : « à chaque fois que l’on veut organiser un événement culturel sur l’Île Aucard il faut déclassifier le site pour un temps donné » explique Xavier Dateu. Il s’agit d’une démarche interne à la municipalité qui autorise l’organisation d’un événement pour autre chose que du sport pendant une journée ou un week-end par exemple. Une démarche à laquelle l’élu est tout à fait favorable : « je me réjouis d’avoir pu proposer ce site à Aucard de Tours pour soutenir le festival et tous les organisateurs de manifestations sont les bienvenus. » S’il s’agit d’associations de Tours, eles bénéficient d'une tarification spéciale.

Mais alors pourquoi avoir attendu cet été pour donner ce feu vert ? « On n’a pas eu de demandes avant » assure Xavier Dateu. Et pourtant les atouts sont nombreux : « c’est un site très intéressant, bien placé en plein centre-ville, sans riverains à proximité immédiate. C’est aussi un très bon lien entre Tours Centre et Tours Nord. » Autre gros avantage : en ces temps où la sécurité des grands événements doit être renforcée, l’Île Aucard, qui ne dispose que de deux accès par le Pont de Fil, est facile à contrôler. En revanche « c’est aux organisateurs d’assurer la sécurité » insiste l’adjoint aux sports. Le ratio est d’un agent pour 100 personnes accueillies. Lors d’un festival avec une scène, la jauge maximum est de 5 000 personnes, voire 8 000 si on pousse un peu. Jusqu’à 10 000 dans le cas d’une projection sur écran géant. De quoi donner des idées ?

Olivier COLLET