Tours

A Tours, le baby-foot fait sa rentrée

Et le club héberge un champion de France.

Parmi les 170 exposants de cette nouvelle édition de Sport'Ouvertes à Tours, au Vinci, il y en a un qui a retenu notre attention : le club local de baby-foot. Il n'est pas si vieux, sa naissance remonte à 2012. Mais il a des ambitions. Après des débuts au Paradis Vert, c'est désormais au Skyball de Notre-Dame-d'Oé que les entraînements sont organisés chaque mardi et chaque jeudi, avec des initiations pour ceux qui veulent découvrir ce sport lors de la première séance hebdomadaire (on le pratique en solo ou en double).

Que ceux qui voient le baby comme un divertissement de bistrot regardent ailleurs. Avec sa fédération nationale, ses babys de compet' aux normes internationales, sa Ligue 1, sa Ligue 2 et son championnat de National (comme au foot sur herbe), le baby-foot se professionalise. Sur 60 clubs classés, Tours était 41ème avant l'été, suite à une saison où ses membres étaient moins disponibles pour les compétitions. Mais à ses belles heures, l'Association Sportive de Baby-Foot de Tours s'est hissée au 24ème rang.

"Au baby il n'y a pas de hasard, on sait exactement ce que va donner chaque mouvement, où va aller la balle" nous explique-t-on alors qu'une partie effreinée se dispute juste à côté. Cette technique, elle s'apprend. Et pour se perfectionner, mieux vaut être assidu. Exemple avec Yannick, 20 ans, champion de France Espoir mais aussi champion du monde de double en 2014 qui s'entraîne 3h par jour. On s'étonne, et il rétorque : "quand je faisais du tennis de table, c'était 32h par semaine." Le 24 septembre, il installera son baby à Auchan Chambray pour affronter qui voudra bien se frotter à lui (il y a une console de jeu à la clé).

La saison 2016-2017 s'apprête donc à débuter pour le club tourangeau de baby qui disputera une dizaine de tournois dans la saison, notamment la Coupe de France en décembre à Paris ou le Championnat de France en début d'année prochaine. Il s'engagera aussi au sein de tournois dans la région grâce à des contacts noués avec les clubs de Poitiers ou Angers, mais aussi les deux autres équipes de la région Centre-Val de Loire : Bourges et Chartres.

Après Autrèches et Auzouer-en-Touraine, les dirigeants espèrent également pouvoir organiser un tournoi à Tours et en appellent officiellement à la mairie pour obtenir une salle assez grande pour accueillir une dizaine de babys. Sinon, pour ceux qui seraient tentés par l'aventure, la licence Loisirs est à 40€ (avec la possibilité de faire quelques tournois) et la licence Compétition est à 70€ par an pour pouvoir participer à l'ensemble des matchs.

Olivier COLLET