Tours

Place Plum', l'ancienne maison des associations devient lieu de stockage

Elle vient d'être rachetée.

Le projet de Maison des Vins qui prévoyait de réunir Bourgueil et Montlouis sous le même toit ne se fera pas ici. Il n'y aura pas non plus de boulangerie. Ce vendredi, en amont du conseil municipal prévu lundi dès 17h, la ville de Tours a annoncé la vente de l'ancienne Maison des Associations Culturelles de la Place Plumereau, au N°5. Ca faisait un moment que la municipalité cherchait à se séparer de ce local, et elle le fait à un prix supérieur à celui demandé : 185 000€ au loieu de 175 000. C'est un commerçant de la place qui a conclu l'affaire mais il lui sera impossible de développer une activité à cet endroit car le réglement de copropriété l'interdit. Il s'en servira donc pour du stockage... A moins de réussir à convaincre ses voisins de changer les règles.

Autre opération financière satisfaisante pour Tours : la fin du contentieux avec la société Vert Marine qui exploitait le Centre Aquatique du Lac. Une histoire autour de la TVA dans laquelle la ville a obtenu gain de cause en justice lui permettant de récupérer "près de 180 000€" d'après l'adjointe aux finances Françoise Amiot. A cela il faut ajouter "85 000€ de compensation de l'Etat suite à la suppression de la taxe sur les spectacles." Ces recettes "ont été réaffectées dans le budget de fonctionnement et d'investissement." Cela a notamment permis de régler un autre conflit autour de l'amiante pour 150 000€ ou de payer l'écran géant installé sur l'Île Aucard en juillet pour l'Euro de foot.

A noter que lundi soir, 26 points seront à l'ordre du jour du conseil municipal (séance publique, retransmise sur tours.fr). On y parlera aussi de la future école des Deux-Lions, du quartier des Fontaines, de subventions municipales, de la future Maison de la Réussite qui sera inaugurée le 1er octobre dans l'ancien collège Pasteur du Sanitas ou encore d'agriculture car toutes les communes de Tour(s)Plus vont accorder un dégrèvement de taxe foncière aux jeunes agriculteurs qui s'installent, afin de les aider à faire face aux difficultés actuelles. Un vote "symbolique" pour Tours car le coût de la mesure est estimée à 5 832€ pour la ville selon le maire.

CONSULTEZ ICI L'ORDRE DU JOUR COMPLET