Tours

170 exposants et 15 000 personnes attendues à Sport’Ouvertes

La manifestation prévue dimanche a été « rapatriée » au Vinci.

La dernière fois qu’on a eu l’occasion de faire un reportage sur Sport’Ouvertes à Tours, c’était il y a deux ans, déjà. L’an dernier, on est resté à la maison. Pas par flemme, mais par obligation. La manifestation avait été annulée à la dernière minute pour cause de trombes d’eau. Les terrains situés au bord du Cher s’étaient transformés en pataugeoire. Conséquence : « de nombreux clubs nous ont dit que cela avait eu un impact sur les inscriptions » expliquent aujourd’hui le directeur du service des sports Henri Gautier et l’adjoint au maire en charge du sport Xavier Dateu.

Alors pour ne pas revivre pareille déconvenue, la ville a cherché un plan B. Celui-ci se nomme Le Vinci. Coup de bol : le centre de congrès était disponible, et Tours Événements a consenti à un bon prix pour la municipalité (qui précise que son budget dédié à la manifestation est de « 70 à 80 000€ », soit la moitié de ce qu’a coûté la Braderie cette année). Donc fini les démonstrations de foot ou d’aviron, une bonne partie des clubs et associations se retrouveront avec un toit sur la tête cette année. Bien en a peut-être pris aux organisateurs car il se pourrait bien qu’il pleuve dimanche (mais peut-être pas autant que l’an dernier).

Enfin, soyons francs, Sport’Ouvertes ne va pas se transformer en succession de stands avec tables et chaises. Comme pour Vitiloire, une partie du Boulevard Heurteuloup sera interdite à la circulation afin que la manifestation puisse s’étendre à l’extérieur, c’est-à-dire dans le jardin de la préfecture et sur le terre-plein central. Au programme : roller, mur d’escalade, modélisme, BMX, tir à l’arc, descente en rappel, démonstration de danse… Au 2ème étage du Vinci, vous pourrez assister à des démos d’arts martiaux.

Xavier Dateu résume : « C’est un record : nous accueillerons 170 structures, clubs, associations partenaires et entreprises privées (une première, et une façon de financer une partie de l’événement car ils paient leur stand, ndlr). » De quoi faire dire à l’élu que Sport’Ouvertes c’est « la plus grande manifestation sportive de la région » (Orléans revendique 500 associations participant à sa Rentrée en Fête, mais il n’y a pas que du sport), « 70 disciplines seront représentées et 15 000 personnes sont attendues alors que les 240 clubs et associations de la ville de Tours comptent 22 000 licenciés. »

Parmi les nouveautés de l’année : la carte Cité Club gratuite pour les moins de 12 ans et les plus de 65 ans. Mais aussi un fil rouge « sport santé » avec une expo du Comité Départemental Olympique et Sportif d’Indre-et-Loire ou une conférence avec le Dr Roussel à l’amphithéâtre Descartes de 11h30 à 12h30. Ajoutez à cela une expo sur le sport pendant la première guerre mondiale, un hommage aux bénévoles et la présence de la sportive Muriel Hermine, marraine de la journée (et déjà marraine du salon pour l’emploi du mois de juin) qui animera elle aussi une conférence « sport et santé, bienfaits pour vous » à 16h30 dans l’amphi Descartes.

Deux-trois précisions pour conclure : Sport’Ouvertes c’est gratuit, c’est de 11h à 19h et, état d’urgence oblige, la sécurité sera renforcée avec fouilles et palpations à l’entrée. Ah, et ce sera aussi l’occasion de voir des démos de sabre laser.

Olivier COLLET