Tours

Activités périscolaires à Tours : taekwendo, judo ou sophrologie en nouveauté

85% des élèves des écoles sont inscrits aux TAP;

"Il y a autant d'inscrits à la cantine qu'aux activités périscolaires" fait savoir la mairie de Tours en ce jour de rentrée. En l'occurence, ça représente jusqu'à 85% des élèves d'une école qui participent aux TAP d'1h30 deux fois par semaine après la classe (lundi-jeudi ou mardi-vendredi). C'est la troisième rentrée pour ce dispositif mis en place suite à la réforme des rythmes scolaires, et c'est la deuxième année que la ville délègue entièrement l'organisation à des prestataires extérieurs.

Directeur du centre social Léo Lagrange sur Tours Sud (11 écoles sur les Fontaines ou Bouzignac), Stéphane Tessier fait un bilan plutôt optimiste : "cette année la rentrée est plus sereine, nous avons pu prendre le temps de discuter avec les directrices et directeurs d'écoles. Notre objectif c'est que ces TAP deviennent des des temps de coéducation pensés avec l'éducation nationale. Nous avons un animateur référent dans chaque école, nous ferons aussi en sorte d'être présents dans les conseils d'école", l'idée étant donc de ne pas créer trop de rupture entre la classe et les activités de fin de journée.

Léo Lagrange, qui emploie ses propres animateurs pour des temps sportifs ou ludiques, fait aussi appel à de plus en plus d'associations partenaires pour faire découvrir des activités aux enfants : "cette année on travaille avec le taekwendo, le judo, ou des sophrologues voire des artistes. L'an dernier, on a initié un partenariat avec les Pionniers de Touraine pour le football américain et cela a entraîné par la suite plusieurs inscriptions au club."