Tours

Les meilleurs sushis de Tours ?

On a goûté les préparations du Zen, on n'a pas été déçu.

En ces temps de fortes chaleurs, manger frais et équilibré fait partie des priorités d'une bonne partie d'entre nous. S'ils sont aujourd'hui bien en place dans nos centre-villes et proposés par des enseignes adoptant les codes de la restauration rapide, les sushis bénéficient toujours d'une excellente image auprès des consommateurs. L'effet poisson-riz-Japon, évidemment.

Loin des plateaux de sushis à volonté ou des livraisons en scooter, le Zen situé juste en face du CGR Centre de Tours - à deux pas de la gare - réussit à tirer son épingle du jeu. On passe souvent dans le coin mais nous n'avions pas eu l'occasion d'y entrer. Alors à force d'en entendre parler, on a poussé la porte des lieux un lundi soir. C'était calme, très calme (un peu de musique aurait fait du bien), mais l'accueil fut particulièrement chaleureux.

Installés sur de belles tables en bois, au coeur d'un restaurant sobre et cosy, voilà que l'on commande un plateau de sushis saumon-thon-poisson blanc (+ quelques sashimis saumon-avocat) et que notre compagne du jour opte pour un assortiment sashimis-brochettes. Première bonne surprise : la salade d'accueil (rien à voir avec celle d'une célèbre chaîne spécialisée dans la viande) avec de petits morceaux de thon fumés au goût très prononcé ce qui a le mérite d'aiguiser le palais et de mettre en appétit.

Après avoir dégusté la soupe miso qui vaut également le détour, on attaque enfin le plat de résistance préparé sous nos yeux (un peu de patience donc, que vous commandiez sur place ou à emporter). Un délice, rien de moins. Les morceaux de poisson sont généreux, très fins et parfaitement frais. Ils ont du goût, ils fondent en bouche et ne sont pas gâchés par un riz prédominant. Ce dernier, en juste quantité, est également parfaitement maîtrisé.

Pour être complétement rassasié, il vaut mieux prendre un dessert. On a hésité, puis on a opté pour les boules de coco. Rien à voir avec celles que l'on avait pu goûter ailleurs, et sachant que l'on n'est pas fan de noix de coco on a vraiment apprécié le voyage. Bon, évidemment, la qualité à un prix : une cinquantaine d'euros pour deux personnes.

O.C.