Tours

Les bibliothécaires de Tours se lâchent une deuxième fois

L'exposition Biliomorphe vient d'être complétée. A découvrir tout l'été.

Initiée (et adorée par Info-Tours.fr) en 2015, complétée en 2016, l’exposition « Bibliomorphe » compte aujourd’hui 58 photographies toutes plus drôles et décalées les unes que les autres. Dérivé du « sleeveface », ce courant artistique et participatif né par hasard sous l’impulsion de deux dj gallois en 2007 et mettant initialement en scène des pochettes de vinyles, le « bookface » des bibliothécaires propose une découverte insolite des collections et des multiples recoins des bibliothèques et de leurs abords.

Liant humour et subtilité, le bibliomorphisme est un exercice périlleux, pour lequel le principe de l’anamorphose nécessite une pose parfois longue et précise. Mises en scène et accessoires ont leur importance et les séances de prise de vues peuvent relever de la contorsion, mais aussi de la patience, de l’intuition et de la perspicacité du photographe.

Et si les livres prenaient chair ? C’est ce que les bibliothécaires de Tours se sont amusés à faire, avec la complicité de Benjamin Dubuis, donnant vie l’espace d’un instant à des livres ou des disques qui leur tiennent à cœur !
Après des débuts de photographe de presse aux Pays-Bas, Benjamin Dubuis revient dans sa Touraine natale pour créer l’agenda culturel gratuit Prog. Rattrapé par ses amours photographiques, il développe de nombreux projets autour de l’humain et du portrait tels que, parmi les plus récents, «Portraits de famille - Les bénévoles du festival Terres du Son partent en live», «Sainte-Catherine fait recette» ou la campagne de la Préfecture d’Indre et Loire de prévention routière avec des étudiants.

Pour la seconde année, il a posé ses flashs et son boîtier à la bibliothèque municipale de Tours pour réaliser des portraits insolites de bibliothécaires.

A voir jusqu'au 30 juillet à la bibliothèque centrale, puis en août à la médiathèque François Mitterrand.

 

D'après communiqué / Photo Bibliomorphe #1 - Benjamin Dubuis.